Métro léger d'Uijeongbu

ligne de métro léger

Métro léger d'Uijeongbu
Image illustrative de l’article Métro léger d'Uijeongbu
Logo du métro léger d'Uijeongbu

Image illustrative de l’article Métro léger d'Uijeongbu
Rame automatique Siemens VAL 208 NG

Situation Drapeau de la Corée du Sud Uijeongbu
Type Métro VAL
Entrée en service
Longueur du réseau 11,3 km
Lignes 1
Stations 16
Rames 15 Siemens VAL 208 NG
Écartement des rails 1620 mm
Exploitant Uijeongbu LRT Co. LTD.
Vitesse maximale 80 km/h

Image illustrative de l’article Métro léger d'Uijeongbu
Plan du réseau

Le métro léger d'Uijeongbu (의정부경전철; Uijeongbu-Gyeongjeoncheol) est un système de métro de type VAL desservant Uijeongbu, ville située dans la banlieue nord de Séoul, en Corée du Sud. Une première ligne, baptisée « ligne U », comprenant 11,3 km et 16 stations, construite entièrement sur viaduc, est mise en service commercial le [1],[2]. Elle est interconnectée à la ligne 1 du métro de Séoul au niveau de la station Hoeryong.

HistoireModifier

  • - Planification initiale
  • - Le consortium GS Construction est choisi
  • - Création de la société d'exploitation
  • - Cérémonie d'inauguration de la construction
  • - Début de la construction
  • Été 2011 - Achèvement de la totalité du tracé
  • Automne 2011 - Achèvement de la signalisation
  • Février à - Test du système
  • 29 et 30 2012 - Trajets gratuits avant l'ouverture officielle
  • - Début du service commercial
  • - Incorporation dans le tarif unitaire métropolitain permettant des transferts vers d'autres lignes de métro et de bus.
  • - ouverture d'une extension de 800 m avec une nouvelle station temporaire à quai central

ConstructionModifier

La première ligne du métro léger d'Uijeongbu est réalisée dans le cadre d'un partenariat public-privé par un consortium mené par le groupe de BTP sud-coréen GS, allié à Siemens[1]. Le contrat est estimé à plus de 400 millions d’euros dont 153 pour Siemens France (qui rassemble les compétences de Siemens en matière de métro automatique), qui a réalisé l’ingénierie globale, et fournit l’ensemble des automatismes de conduite, le poste de commande centralisé, les équipements de voies, les équipements du garage-atelier ainsi que les rames[1].

Systra participe également au capital de la société concessionnaire à hauteur de 5 %, a assuré le management du projet depuis fin 2006 et conçu le viaduc en forme de U qui limite notamment l’emprise de la ligne[1].

StationsModifier

Il y a 16 stations au total. Il n'y a pas de station numérotée U116.

Numéro
de la station
Nom de la station Correspondance Nom de la ligne Distance
prochaine station
Distance
cumulée
Province / Ville
Alphabet romain Hangul Hanja en km
U110 Balgok 발곡 鉢谷 Ligne U --- 0.0 Gyeonggi-do Uijeongbu
U111 Hoeryong 회룡 回龍 Métro de Séoul:
Ligne 1
0.8 0.8
U112 Beomgol 범골 범골 0.6 1.4
U113 Uijeongbu 의정부 輕電鐵議政府 1.0 2.4
U114 City Hall 의정부시청 議政府市廳 0.9 3.3
U115 Heungseon 흥선 興宣 0.6 3.9
U117 Uijeongbu Jungang 의정부중앙 議政府中央 1.1 5.0
U118 Dongo 동오 東梧 0.7 5.7
U119 Saemal 새말 새말 0.8 6.5
U120 Gyeonggi Provincial Government North Office 경기도청 북부청사 京畿道廳北部廳舍 0.6 7.2
U121 Hyoja 효자 孝子 0.6 7.8
U122 Gonje 곤제 昆弟 0.8 8.6
U123 Eoryong 어룡 魚龍 0.9 9.5
U124 Songsan 송산 松山 0.6 10.1
U125 Tapseok 탑석 塔石 0.5 10.6
U126 Depot Temporary Platform 차량기지 임시승강장 車輛基地臨時昇降場 0.8 11.3

ExploitationModifier

Le métro léger d'Uijeongbu circule de 5 heures à minuit trente avec un intervalle de 205 secondes en heure de pointe[2]. Il sera réduit à 145 secondes à l'horizon 2016, nécessitant l'achat de quatre rames supplémentaires[2].

Matériel roulantModifier

Le métro léger d'Uijeongbu est équipé de 15 rames du type VAL 208 NG construites par Siemens dans son usine de Vienne, en Autriche[1],[2]. Les rames disposent d'une climatisation, une première pour le VAL 208 NG[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f « Val : le métro automatique de Siemens débarque en Corée », sur mobilicites.com, (consulté le )
  2. a b c et d (en) « Uijeongbu inaugurates U Line light metro », sur railwaygazette.com/, (consulté le )

Articles connexesModifier