Méthylcellulose

substance chimique

La méthylcellulose est fabriquée à partir de la cellulose du bois et se comporte comme des fibres solubles. Elle donne des solutions très visqueuses une fois diluée dans l'eau.

Méthylcellulose
Image illustrative de l’article Méthylcellulose
Identification
No CAS 9004-67-5
No ECHA 100.115.188
No E E461
FEMA 2696
Apparence poudre blanche
Propriétés physiques
Solubilité soluble dans l'eau froide
Précautions
Directive 67/548/EEC

Écotoxicologie
DL50 275 000 mg·kg-1 (souris, i.p.) [1]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Fabrication

modifier

La méthylcellulose à basse viscosité est obtenue par réaction de la cellulose avec le chlorure de méthyle.

Tandis que la méthylcellulose haute viscosité (ou hydroxipropyle méthylcellulose) est obtenue en faisant réagir la cellulose avec du chlorure de méthyle et de l’oxyde de propylène[2].

Industrie alimentaire

modifier

La méthylcellulose est un additif alimentaire autorisée par l'Union européenne et porte le numéro E461.

Industrie pornographique

modifier

La méthylcellulose est le composant principal du faux sperme. Elle est prisée pour ses qualités hypoallergéniques, son absence de goût et d'odeur. De plus, les solutions de méthylcellulose ne favorisent pas la prolifération bactérienne et limitent donc les risques d'infections des muqueuses.

Papeterie

modifier

La méthylcellulose peut être utilisé comme agent de collage dans la fabrication du papier.

Autres industries

modifier

La méthylcellulose intervient dans la fabrication de solutions ophtalmiques, mais aussi dans la production de peintures comme la gouache. Elle est privilégiée pour la gouache scolaire du fait de son faible coût, de ses propriétés épaississantes et de retardateur de séchage, facilitant sa conservation sous forme liquide, notamment en flacons.

Voir aussi

modifier

Notes et références

modifier
  1. (en) « Méthylcellulose », sur ChemIDplus, consulté le 8 février 2009
  2. Mercadier, « METHYLCELLULOSE (basse et haute viscosité) : Fiche technique »   [PDF], sur Mercadier.fr (consulté le )