Ouvrir le menu principal

Météorite d'Ornans

météorite récupérée en France au XIXe siècle

Météorite d'Ornans
Illustration.
Fragment de la météorite d'Ornans lors d'une exposition au Muséum national d'histoire naturelle de Paris (France).
Caractéristiques
Type Chondrite
Classe Carbonée
Groupe CO3.3
Observation
Localisation Vallée de Lavaux, près d'Ornans (Doubs), France
Coordonnées 47° 07′ nord, 6° 09′ est
Chute observée Oui
Date 11 juillet 1868
Découverte 11 juillet 1868
Masse totale connue 6 kg

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Franche-Comté)
Météorite d'Ornans

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Météorite d'Ornans

La météorite d'Ornans est une météorite de type chondrite carbonée s'étant écrasée le soir du 11 juillet 1868, dans la vallée de Lavaux, à proximité du village franc-comtois d'Ornans, en France. Elle est connue pour être la météorite ayant servi de modèle pour définir un groupe de chondrites carbonées nommées CO (O pour Ornans). Lors de sa découverte, elle a présenté la particularité d'avoir été conservée sous la forme d'un fragment coupé en deux parties égales qui, une fois juxtaposés, présentaient la météorite sous la forme qu'elle avait au moment de l'impact.

Sommaire

Chute et impact du bolideModifier

Dans la soirée du 11 juillet 1868, vers 19 h 15, quatre détonations successives semblables à des coups de canon, mais distinctes, se font entendre dans les alentours du village d'Ornans ; peu après, se succédèrent rapidement une dizaine de petites détonations. Un nouveau coup semblable aux quatre premiers en intensité se fit entendre, puis un sifflement apparut soudainement, « comparable à celui que ferait un grand nombre de locomotives sifflant toutes à la fois ». À la suite immédiate de ce sifflement, 10 minutes après la première détonation, un corps noir entre en collision avec le sol au lieu-dit la raie de Coutaule, dans la vallée de Lavaux, au sud-ouest d'Ornans. Deux ouvriers, nommés Roussel et Coulet, furent renversés alors qu'ils fauchaient de l'herbe à 75 m du point d'impact et purent être témoins de la chute du bolide. Ils découvrirent la météorite, alors brisée en deux parts égales, dans un petit cratère de 28 cm de profondeur pour un diamètre de 21 cm[1].

La trajectoire précise du bolide n'a pas pu être déterminée, mais les diverses détonations entendues par les habitants d'Ornans et des villages alentour semblaient provenir de Salins-les-Bains (les habitants ont d'ailleurs initialement cru à un bombardement des forts de la ville par les Prussiens). Ces observations indiquent par conséquent que le bolide chutait globalement dans un sens sud-ouest – nord-est[2].

Notes et référencesModifier

  1. Marcou 1868, p. 92 – 93
  2. Marcou 1868, p. 93

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • [Marcou 1868] Jules Marcou, « Notes sur une météorite tombée le 11 juillet 1868, à Lavaux, près d'Ornans (Doubs) », dans Société géologique de France, Bulletin de la Société géologique de France, Paris, La Société, (lire en ligne), p. 92 – 100
  • (en) Monica M. Grady, Catalogue of Meteorites, Cambridge, Cambridge University Press, , 689 p. (ISBN 9780521663038, lire en ligne), p. 385