Mésoderme

feuillet embryonnaire
(Redirigé depuis Mésoblaste)

Le mésoderme (ou mésoblaste), par opposition à l'endoderme et à l'ectoderme, est le feuillet cellulaire intermédiaire de l'embryon des métazoaires triploblastiques qui se met en place au moment de la gastrulation. Seuls les Bilatériens le possèdent, les porifères (éponges) et cnidaires (méduses, coraux, hydres, anémones de mer, etc.) en sont dépourvus. Ils possèdent en revanche une mésoglée, qui n'est pas un feuillet embryonnaire mais un tissu pauvre en cellules avec une matrice extracellulaire importante.

Schéma en coupe transversale juste après la mise en place du mésoderme.
Schéma en coupe transversale juste après la différenciation du mésoderme

Les cellules qui dérivent du mésoderme forment en tout ou partie les organes internes à l'exception du système nerveux (dérivant de l'ectoderme) et des organes des systèmes digestif et respiratoire (issus de l'endoderme). Ainsi, chez les Cordés, le mésoderme donne naissance :

  1. somatopleure, lame au contact de l'ectoderme, donnant les os et tendons des membres (dérivant de cellules mésenchymateuses) ;
  2. splanchnopleure, lame au contact de l'endoderme, donnant les vaisseaux sanguins et les cellules sanguines, ainsi que les muscles viscéraux, le péricarde, la plèvre, le myocarde et l'endothélium (qui constituent le système circulatoire).
Schéma montrant le mésoderme après la délimitation (fermeture de l'embryon).

Le mésoderme limite également les cavités séreuses (ou cavités célomiques) d'origine mésoblastique.

Le mésoderme est ainsi le feuillet embryonnaire qui produit une grande partie des tissus conjonctifs (la majorité des os, le derme…), des tissus musculaires ainsi que de la chorde.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Biologie animale, les Chordés, André Beaumont et Pierre Cassier.
  • Embryologie descriptive, 2e édition, Raphaël Franquinet et Jean Foucrier.