Mériadeck

établissement humain en France

Mériadeck
Bordeaux Centre
Mériadeck
Les immeubles du quartier de Mériadeck mis en lumière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Ville Bordeaux
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 17″ nord, 0° 35′ 03″ ouest
Cours d’eau Garonne
Transport
Gare Gare de Bordeaux-Saint-Jean
Tramway (A) (B) station Hôtel de Ville, Palais de Justice, Mériadeck, Hôtel de Région St-Bruno, Hôtel de Police et Gavinies
Bus (Bus) 1 5 9 12 16 26 29
Vélos en libre-service VCUB : Mériadeck - Palais de Justice
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bordeaux
Voir sur la carte administrative de Bordeaux
City locator 14.svg
Mériadeck

Mériadeck est un quartier d'affaires de Bordeaux. Officiellement, le quartier fait partie de la subdivision Bordeaux Centre[1]. Il est représentatif d'une certaine esthétique moderniste caractéristique des années 1960. Il concentre immeubles de bureau et d'habitation, administrations (sièges de la Région Nouvelle-Aquitaine et de Bordeaux Métropole), centres culturels et sportifs (Bibliothèque Mériadeck, Patinoire de Mériadeck) ainsi qu'un centre commercial (Mériadeck Centre Commercial). Il est relié depuis 2003 au centre-ville par un tramway.

HistoriqueModifier

OrigineModifier

Le quartier doit son nom au prince cardinal de Rohan, Ferdinand Maximilien Mériadec, archevêque de Bordeaux qui y fit construire le palais Rohan en 1771 (qui, en 1833, deviendra l’hôtel de ville) et qui offrit les terres à la ville, alors à l'étroit dans ses limites géographiques héritées du Moyen Âge[2]. C'est un quartier moderne, essentiellement commercial et administratif. Pendant longtemps, cette partie de la ville ne fut qu'un vaste marais bordant la ville. Mais les maladies dues à la présence de ce marais (et notamment la peste) ont conduit au XVIIe siècle à son assèchement. Au XIXe siècle, des échoppes y sont construites et une population pauvre, ouvrière et artisane s'y installe. Des maisons closes, cafés et bals animent ce quartier cosmopolite. L'expression : « c'est Mériadeck ici ! » (signifiant : « que de bazar ici ! ») demeure dans quelques familles bordelaises et rappelle de ce fait le vieux Mériadeck[3].

Restructuration au XXe siècleModifier

En 1955, la municipalité dirigée par Jacques Chaban-Delmas décide la rénovation totale de ce quartier pauvre. Le projet prévoit la construction de barres d'immeubles, typiques de ces années. En 1963, la rénovation devient restructuration et le quartier Mériadeck sera finalement le quartier d'affaires de Bordeaux avec des bâtiments modernes commerciaux et administratifs, ainsi que des équipements sportifs (patinoire, bowling …). De nombreuses administrations et des services sont regroupés dans ces grands bâtiments, dont la hauteur a finalement été limitée, construits autour d'un jardin central. De plus, la circulation automobile et celle des piétons ont été séparées par la construction d'une dalle, l'actuelle esplanade Charles de Gaulle. L'atelier d'architecture Salier Lajus Courtois Sadirac conçoit les Jardins de Gambetta dans le quartier de Mériadeck, soit 6 immeubles pour une surface de 23 800 m2[4].

Modernisation au XXIe siècleModifier

Le quartier abrite le centre commercial Mériadeck, l'Hôtel de la métropole de Bordeaux, la préfecture de la région Aquitaine, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, le Conseil départemental de la Gironde, le commissariat de police, la Poste centrale, la patinoire de Mériadeck, la bibliothèque centrale et certains services de la Direction générale des Finances publiques. Certains bâtiments récents (comme le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, le conseil départemental de la Gironde, la Poste et le commissariat de police) tendent à rajeunir l'architecture vieillissante de ce quartier. Ce quartier a permis la construction de bâtiments administratifs et commerciaux à proximité du centre ville sans dégrader l'architecture historique du vieux Bordeaux.

Les quartiers autour de Mériadeck sont composés de nombreuses échoppes, maisons à un étage typiquement bordelaises. Il est également à quelques pas du centre animé de la ville et notamment la Place Gambetta, ensemble XVIIIe qui tranche avec l'architecture moderne du quartier Mériadeck.

Le quartier Mériadeck en images

BibliographieModifier

  • Robert Coustet et Marc Saboya, Bordeaux la conquête de la modernité : architecture et urbanisme à Bordeaux et dans l'agglomération de 1920 à 2003, éditions Mollat, , 405 p. (ISBN 9782909351858), p. 220-227 et 280-288.
  • Michel Pétuaud-Létang, Mériadeck : défense et illustration des quartiers de peu, Mérignac (Gironde), A édition, , 165 p. (ISBN 9782909656205).

RéférenceModifier

  1. « Huit quartiers pour vous », sur Site officiel de la ville de Bordeaux (consulté le 1er juillet 2021)
  2. « Quartier Mériadeck ::: Urbanisme sur dalle ::: Les origines », sur meriadeck.free.fr (consulté le 1er février 2017)
  3. Jean-Pierre Augustin, Espaces urbains et pratiques sociales, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, , 2e éd. (1re éd. 1987), 124 p. (ISBN 2-86781-047-7, lire en ligne), p. 24 :

    « Dans son roman, Antoine Bloyé, NIZAN brosse un assez long portrait sociologique des divers quartiers d'une petite ville de province en 1940 - Périgueux - et malgré les nombreuses transformations survenues, la hiérarchie et les images symboliques des quartiers sont restées les mêmes aujourd'hui. À Bordeaux par exemple, bien que Mériadeck soit détruit, il est courant d'entendre dire : « c'est Mériadeck », « ça vient de Mériadeck »... »

  4. Les Jardins de Gambetta

Voir aussiModifier

Liens externesModifier