Ouvrir le menu principal
Mémorial Reine Astrid
Belgique - Bruxelles - Mémorial Reine Astrid - 01.jpg
Présentation
Destination initiale
Mémorial
Destination actuelle
Mémorial
Style
architecture monumentale (architecture monumentale classicisante)
Architecte
Construction
1938
Localisation
Pays
Régions de Belgique|Région
Commune de Belgique
Coordonnées
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg

Le Mémorial Reine Astrid est un édifice érigé à Laeken, ancienne commune intégrée à la ville de Bruxelles en Belgique, à la mémoire d'Astrid de Suède, quatrième reine des Belges et épouse du roi Léopold III, décédée dans un accident de voiture le en Suisse lorsque le cabriolet de Léopold sortit de la route près de Küssnacht[1].

L'édifice relève du style néo-classique tardif appelé « architecture monumentale », « architecture monumentale classicisante »[2] ou « académisme monumentalisant », qui est un des quatre styles qui dominèrent l'architecture en Belgique durant les années 1930, aux côtés de l'Art déco, de l'architecture moderniste et du style Beaux-Arts.

Sommaire

LocalisationModifier

Le Mémorial Reine Astrid se dresse à l'extrémité nord du square du 21 Juillet, à l’angle formé par l’avenue du Parc Royal et la rue des Vignes[3]. Il fait face à l'église Notre-Dame de Laeken et est adossé au Domaine royal (Château de Laeken)[3].

 
La rotonde et les colonnades.

HistoriqueModifier

Le square du 21 juillet a été dessiné par l'architecte Charles Girault, auteur de la colonnade du Cinquantenaire et du musée de Tervueren[4],[5].

Le roi Léopold II, désireux d'embellir les abords du Domaine royal, veilla à l'aménagement de cet endroit qui était occupé par des immeubles insalubres et fit l'acquisition des terrains nécessaires[4],[6].

Le Mémorial Reine Astrid qui ferme la perspective du square a été conçu par l'architecte Paul Bonduelle et inauguré le 21 juillet 1938, d'où le nom du square[4],[6].

Le monument a été restauré en 2005 par la Régie des Bâtiments[3].

Un mémorial à la Reine Astrid existe également en Suisse, le long de la route cantonale qui relie Meggen à Küssnacht, au bord du lac des Quatre-Cantons[1].

ArchitectureModifier

 
La rotonde.
 
La rotonde.

Le square, qui fait face à l’église Notre-Dame de Laeken, semble être un prolongement du domaine royal[4].

La longue pelouse centrale, dont la symétrie est rompue par un grand hêtre, est rythmée par deux rangées d'ifs taillés en cône et conduit le regard vers le mémorial[7].

Le Mémorial, précédé d'une esplanade en pierre bleue à laquelle on accède par deux marches, consiste en une colonnade en pierre naturelle en forme de U qui encadre une rotonde où se trouve la statue de la reine[6],[3].

La colonnade comporte cinq colonnes de part et d'autre de la rotonde, les ailes latérales qui forment le U comportant chacune quatre colonnes et deux piliers. Les colonnes sont surmontées de chapiteaux à frise d'oves.

Les galeries qui forment la colonnade sont surmontées d'un plafond à caissons dont certains compartiments sont ornés du monogramme de la reine, constitué d'une double lettre A courbe très stylisée, surmontée d'une couronne et de rubans et entourée de roses, le tout inscrit dans un octogone.

Dans les galeries situées de part et d'autre de la rotonde sont apposées des plaques, l'une en néerlandais et l'autre en français :

« 29 août 1935 - 29 août 1955
En témoignage d'impérissable
Attachement au souvenir de
S.M. Reine Astrid
Douce souveraine toujours aimée
Du peuple belge
La société belgo-suédoise »

La rotonde est fermée par une grille qui reproduit le motif de lettres A stylisées déjà rencontré au plafond des galeries. Ses murs de couleur or abritent la statue en marbre blanc de la reine portée par un piédestal sur lequel est gravé un hommage :

« Nobilissimae
Ac
Dulcissimae
Reginae suae
Astrid
Belgae
Toto corde
Anno MCMLX »

Les toits des galeries et la coupole de la rotonde sont recouverts de cuivre[3], d'une couleur vert claire qui se marie bien à la couleur de la pierre.

Statue de la Reine Astrid

AccessibilitéModifier

Ce site est desservi par la station de métro : Bockstael.

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Paul Hugger, Lieux de pèlerinage: la Suisse entre ciel et terre, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2007, p. 63-64.
  2. Brochure des journées du patrimoine 1995 de la Région de Bruxelles-Capitale, p.5
  3. a b c d et e Le square du 21 juillet, info-fiche espaces verts de l'Institut bruxellois pour la gestion de l'environnement « Copie archivée » (version du 25 avril 2016 sur l'Internet Archive)
  4. a b c et d « Brochure des journées du patrimoine 2014 de la Région de Bruxelles-Capitale, p. 85 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  5. European Heritage Days
  6. a b et c Donatienne de Séjournet, Bruxelles - Parcs et Jardins, Renaissance du livre, 2011, p. 119.
  7. Le square du 21 juillet sur le site de Bruxelles Environnement