Mélasma
Chloasme, masque de grossesse
Description de l'image Melasmablemish.jpg.
Spécialité DermatologieVoir et modifier les données sur Wikidata
CIM-10 L81.1
CIM-9 709.09
DiseasesDB 2402
MedlinePlus 000836
eMedicine 1068640Voir et modifier les données sur Wikidata
eMedicine derm/260 
MeSH D008548
Patient UK Chloasma-(Melasma)

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le mélasma (également dénommé chloasme ou chloasma) [1] est une affection bénigne de la peau se présentant sous la forme de taches hyperpigmentées apparaissant sur les zones exposées au soleil, surtout au niveau du visage, du décolleté et du cou.

Le mélasma atteint principalement les femmes, le plus souvent lors de la grossesse, donnant ce que l'on appelle communément le masque de grossesse, mais il peut apparaître en dehors de celle-ci.

Les causes et les facteurs favorisants du mélasma sont essentiellement des facteurs de prédisposition génétique, l’exposition au soleil et aux œstrogènes (lors de la grossesse ou au cours d'une contraception).

Afin d'éviter l'aggravation on peut limiter l'exposition au soleil par l'utilisation de protections solaires et remplacer une contraception œstroprogestative par d’autres méthodes contraceptives. Le traitement curatif comporte des produits locaux dépigmentants (dérivés phénoliques, soufrés et non phénoliques) et des méthodes physiques comme les peelings chimiques ou le laser. Pour masquer les taches résistantes au traitement on peut utiliser des maquillages couvrants[2].

SymptômesModifier

Le masque de grossesse est une affection de la peau qui touche plus volontiers les brunes et prend la forme de plaques pigmentées de couleur marron, souvent symétriques et bien limitées. Elles sont réparties, en général, sur le front, les tempes et les joues[3].

CauseModifier

La grossesse provoque une augmentation des taux d'hormones féminines, entraînant en même temps une augmentation de la synthèse de la mélanine. Si à cette période, la peau est exposée au soleil, il y a hyper-pigmentation, et apparition de taches, notamment au niveau du visage, qui disparaissent après l'accouchement.

DiagnosticModifier

Elle peut persister après l'accouchement.

TraitementModifier

Les taches disparaissent généralement spontanément dans la majorité des cas, parfois après plusieurs mois après l'accouchement ; une nouvelle grossesse contribuerait à la disparition des taches[réf. souhaitée].

Plusieurs cosmétiques et médicaments accélèrent la disparition des taches, y compris :

  • crème d'hydroquinone topique (2 % à 4 %), inhibiteur de l'enzyme tyrosinase participant à la production de mélanine ;
  • trétinoïne par voie orale ou topique, composé similaire à la vitamine A augmenter la peau Tksar, à ne pas utiliser pendant la grossesse en raison du risque pour le fœtus ;
  • acide azélaïque : interrompt l'activité des mélanocytes.

Certaines huiles essentielles détoxifiantes ont également des actions contre l'hyper-pigmentation (Levisticum officinale, Daucus carota, Apium graveolens var. dulce) et peuvent participer à la dépigmentation et à la disparition des taches[4].

Le traitement au laser ou par Lumière Pulsée Intense (LPI ou IPL pour les anglophones) n'est pas recommandé car pouvant aussi parfois aggraver certaines pathologies de la peau et/ou avoir des effets secondaires[5],[6]

Notes et référencesModifier

  1. « mélasma » provient du grec melas qui signifie noir ; le terme « chloasma » du grec chloe qui signifie vert est à éviter.
  2. J. Delescluse et H. Fierens.Mélasma. Thérapeutique dermatologique, Médecine-Sciences Flammarion © 2001. Sur http://www.therapeutique-dermatologique.org
  3. « Mélasma et peau noire, spécificités et traitements », sur Laboratoire In'oya
  4. Dominique Baudoux, Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales, Amyris, , 207 p. (ISBN 978-2-930353-82-1)
  5. Bonan, P., & Bruscino, N. (2018). Laser and light-based treatments for pigmented lesions. PMFA J, 5(2), 1-4..
  6. Passeron, T., Genedy, R., Salah, L., Fusade, T., Kositratna, G., Laubach, H. J., ... & Badawi, A. (2019). Laser treatment of hyperpigmented lesions: position statement of the European Society of Laser in Dermatology. Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology, 33(6), 987-1005.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier