Ouvrir le menu principal

Médiathèque Jacques Chirac
Image illustrative de l’article Médiathèque Jacques Chirac
Logo de la médiathèque.
Présentation
Coordonnées 48° 18′ 04″ nord, 4° 04′ 21″ est
Pays France
Ville Troyes
Fondation 2002
Site web troyes-champagne-mediatheque.frVoir et modifier les données sur Wikidata

Géolocalisation sur la carte : Aube

(Voir situation sur carte : Aube)
Médiathèque Jacques Chirac

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Médiathèque Jacques Chirac
Géolocalisation sur la carte : Troyes/France/Aube
Médiathèque Jacques Chirac

La médiathèque Jacques Chirac de Troyes est une médiathèque ouverte en 2002 et située non loin de l’espace Argence, dans le centre-ville de Troyes. Elle rassemble près de 1 000 ans d'histoire du livre. Elle est la principale médiathèque d'un réseau de dix autres médiathèques[1].

HistoireModifier

BâtimentModifier

Elle est conçue par les architectes Dominique Lyon et Pierre du Besset, également bâtisseurs de la Médiathèque d'Orléans en 1994. Ouverte en juillet 2002, le président de la république française Jacques Chirac l'a inaugurée le 14 octobre de la même année[2]. Il en a fait pour l'occasion le cadre de son premier discours en province depuis les élections législatives[3].

Elle est la lauréate du « Goncourt » 2002 de l'architecture : le prix de l'Équerre d'argent, parrainé par le groupe Moniteur[4].

Anciennement fermée à la suite d'un incendie survenu le 1er juillet 2009[5], elle a rouvert ses portes le [6].

CollectionsModifier

La première collection publique de la ville remonte à 1651, quand Jacques Hennequin donnait sa collection, 4 700 documents, au couvent des Cordeliers avec charge de la laisser à la disposition de ceux qui voudraient la consulter de midy sonnant jusqu'à soleil couchant, trois jours par semaine.

À partir du 14 novembre 1789 les couvents et abbayes eurent l'obligation de déposer le catalogue de leurs livres, qui furent confisqués le 1er juillet suivant. Parmi les plus importants dépôts : celui de l'Oratoire avec la collection des Pithou, les 1 800 manuscrits de Clairvaux, la librairie de Jean Bouhier, 31 652 documents et 2 000 manuscrits. Vinrent ensuite les livres des émigrés et condamnés qui formèrent les 100 000 volumes de la Bibliothèque de l’école centrale du département de l'Aube installée en l'ancienne abbaye Saint-Loup. Cette bibliothèque disparait en 1803 et le fond est donné à la ville pas sans qu'un prélèvement ne fut fait par :

Les collections s'agrandirent de 9 000 volumes du chanoine Hubert qui y était bibliothécaire, en 1868 de la collection médicale du docteur Carteron pour 2 648 volumes. En 1885 ce sont les 4 000 ouvrages d'Auguste Millard et en 1888 les 17 000 volumes du notaire Mitandier. Charles Des Guerrois léguait 50 000 imprimés surtout en poésie et littérature.

 
La grande salle du patrimoine.

Avec plus de 400 000 documents, 50 000 ouvrages dont 1 700 manuscrits du Moyen Âge, cette médiathèque est l’une des plus riches de France[7]. Elle conserve notamment la majeure partie des manuscrits du fonds de l'abbaye de Clairvaux qui est le premier fonds médiéval français, par ailleurs reconnu par le label « Mémoire du monde » de l'Unesco depuis 2009[8].

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. « La Médiathèque en bref », sur mediatheque.grand-troyes.fr (consulté le 12 juillet 2014).
  2. « Livres en lumière », sur ArtAujourdhui Info (consulté le 12 juillet 2014).
  3. Stéphane Sahuc, « Décentralisation Chirac envoie le Conseil d'État dans les cordes », sur L'Humanité, (consulté le 12 juillet 2014).
  4. Ange-Dominique Bouzet, « La médiathèque de Troyes d'Equerre », sur Libération, (consulté le 12 juillet 2014).
  5. « Incendie à la Médiathèque de Troyes », sur Le Post, (consulté le 25 juin 2010)
  6. « La médiathèque rouvre ses portes le 11 janvier », sur L'Est Eclair, (consulté en 11 juin 2010 (mis à jour le 25 juin))
  7. « BIBLIOTHÈQUES ET MEDIATHÈQUES : Et si vous poussiez la porte ? », sur le site du Conseil général de l'Aube (consulté en 26 juillet2010)
  8. « Label UNESCO Mémoire du Monde », sur mediatheque.grand-troyes.fr (consulté le 12 juillet 2014).