Médenine

ville tunisienne

Médenine (arabe : مدنين Écouter [mɪdniːn]) est une ville du sud-est de la Tunisie.

Médenine
Médenine
Sculpture au centre de Médenine
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Médenine
Délégation(s) Médenine Nord
Médenine Sud
Maire Moncef Ben Yemna (Ennahdha)
Code postal 4100
Démographie
Gentilé Médeninois
Population 71 406 hab. (2014[1])
Densité 1 298 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 20′ 42″ nord, 10° 29′ 24″ est
Altitude 81[2] m
Superficie 5 500 ha = 55 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Tunisie
Voir sur la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
Médenine
Géolocalisation sur la carte : Tunisie
Voir sur la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
Médenine

Elle est située dans la plaine de la Djeffara et traversée par plusieurs oueds dont l'oued Smâr.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Elle occupe une position centrale dans le sud-est tunisien car se trouvant à 75 kilomètres au sud de Gabès, 78 kilomètres à l'ouest de Ben Gardane et une cinquantaine de kilomètres au nord de Tataouine ; la capitale Tunis se trouve à 482 kilomètres au nord.

Le territoire de la ville de Médenine est délimité par le gouvernorat de Gabès, Sidi Makhlouf et la mer Méditerranée au nord, Beni Khedache à l'ouest, Ben Gardane à l'est et le gouvernorat de Tataouine au sud.

ClimatModifier

Relevé météorologique de Médenine
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 7,3 8,2 10,6 13,4 17 20,4 22,8 23,7 21,9 18,2 12,8 8,9 15,43
Température maximale moyenne (°C) 17,5 19,3 22,2 25,8 29,8 33,6 36,5 37 33,4 29,4 23,4 18,6 27,21
Ensoleillement (h) 203,7 213,6 239,6 247,8 289,2 313,8 319,2 324,4 266,8 236,8 211 203,7 433,4
Précipitations (mm) 23,2 13,6 19,7 9,9 5,2 1,8 0,2 1,1 14,7 21 22 29,5 161,9
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
17,5
7,3
23,2
 
 
 
19,3
8,2
13,6
 
 
 
22,2
10,6
19,7
 
 
 
25,8
13,4
9,9
 
 
 
29,8
17
5,2
 
 
 
33,6
20,4
1,8
 
 
 
36,5
22,8
0,2
 
 
 
37
23,7
1,1
 
 
 
33,4
21,9
14,7
 
 
 
29,4
18,2
21
 
 
 
23,4
12,8
22
 
 
 
18,6
8,9
29,5
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

HistoireModifier

On peut y trouver des ksour et des ensembles de greniers à provisions de forme demi-cylindrique appelés ghorfas ; les premiers d'entre eux ont été construits vers le XVIIe siècle. En 1893, on dénombre 35 ksours et 6 000 ghorfas[5]. Ces ksour de plaine se sont ensuite progressivement transformés en un centre urbain[6].

À partir de 1897, le caïdat de la tribu des Ouerghemma s'installe à Médenine et a sous son autorité les populations des régions de Médenine, Ben Gardane et Zarzis, mais aussi celles de la région de Tataouine jusqu'à la création du caïdat des Ouadernas en 1925[7]. Médenine est également le siège du commandement militaire des territoires du Sud sous le protectorat français[8], d'un bureau des affaires indigènes responsable de ces territoires et d'un cercle militaire[9].

Médenine est élevé au rang de commune le 13 décembre 1913[10]. Les premiers aménagements de la ville datent de cette époque, avec notamment l'ouverture d'une grande place pour la tenue du marché en 1906, l'ouverture de plusieurs larges rues, l'édification de bâtiments publics et le développement d'un village européen sur la rive sud de l'oued[11]. Médenine compte 1 123 habitants, dont 989 Tunisiens et 134 Européens, lors du recensement de 1926[12].

La région est le théâtre d'un échec allemand, la contre-attaque du général Erwin Rommel dans le cadre de l'opération Capri, en mars 1943, contre les forces britanniques de la 8e armée. La bataille est le dernier engagement de Rommel en Afrique du Nord avant qu'il ne soit remplacé par le général Hans-Jürgen von Arnim en tant que commandant de l'Afrika Korps.

Après l'indépendance du pays en 1956, la majorité des ksours de Médenine sont démolis afin de laisser place à une ville plus moderne[13]. Ainsi, des 6 000 ghorfas dénombrées au début du XXe siècle n'ont survécu que quelques centaines[14]. La revalorisation et la restauration de ce patrimoine intervient plus tard grâce à leur intérêt touristique[13].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Politique et administrationModifier

 
Hôtel de ville de Médenine en 2018.

Rattachements administratifsModifier

Médenine est une municipalité et divisée entre deux délégations : Médenine Nord et Médenine Sud. Elle est rattachée au gouvernorat du même nom dont elle est le chef-lieu et dont le gouverneur est, en décembre 2021, Saied Ben Zayed[15].

Liste des mairesModifier

Maire Parti Début de mandat Fin de mandat Remarques
Moncef Ben Yamna Ennahdha en cours Élu après les élections municipales tunisiennes de 2018[16],[17].

JumelagesModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

En 2014, la ville de Médenine compte 71 406 habitants avec une densité de 1 298 habitants au kilomètre carré[1].

Pyramide des âges de Médenine en 2014 (en %)[19]
HommesClasse d’âgeFemmes
11,44 
60 et +
9,84 
9,73 
50-59
9,41 
12,19 
40-49
12,66 
15,09 
30-39
17,9 
16,74 
20-29
18,92 
8,48 
15-19
7,84 
7,585 
10-14
6,95 
8,47 
5-9
7,66 
10,25 
0-4
8,85 

EnseignementModifier

  • Institut des régions arides de Médenine qui étudie les milieux du sud de la Tunisie ;
  • Institut supérieur d'informatique de Médenine ;
  • Institut supérieur de biologie appliquée de Médenine ;
  • Institut supérieur des sciences humaines de Médenine ;
  • Institut supérieur des études technologiques de Médenine.

CultureModifier

Événements culturelsModifier

Équipements culturelsModifier

  • Bibliothèque publique Médenine-Nord[20] ;
  • Bibliothèque régionale de Médenine ;
  • Complexe culturel de Médenine[21].

SantéModifier

La ville est desservie par deux établissements hospitaliers :

  • Hôpital régional Habib-Bourguiba ;
  • Clinique privée Ibn-Arafa[22].

SportsModifier

Médenine est le siège du commissariat régional de la jeunesse, des sports et de l'éducation physique et du Club olympique de Médenine, club omnisports comptant une équipe de football évoluant en Ligue I et une équipe de handball qui joue en division 2.

Pour ce qui concerne les infrastructures, la ville dispose du stade olympique, d'une capacité de 6 000 places[23], d'une salle de sport couverte et de stades annexes pour les entraînements.

MédiasModifier

Médenine accueille une chaîne privée de radio FM baptisée radio Jektiss.

ÉconomieModifier

Elle abrite le siège social de l'Office de développement du Sud et une zone industrielle comportant des usines de carrelages, de briques et une usine d'embouteillage de l'huile d'olive.

Dans le nord de la ville, à Koutine, se trouve une usine de produits laitiers et de boissons gazeuses.

Elle est aussi un point de départ pour de nombreux circuits touristiques.

TransportModifier

 
Bus de la SRT Médenine.

Patrimoine et culture localeModifier

Lieux et monumentsModifier

Les ghorfas qui subsistent encore de nos jours se trouvent dans les ksour suivants :

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Monuments disparusModifier

Œuvres artistiques et littéraires liées à la villeModifier

Plusieurs scènes de l'épisode I de Star Wars ont été tournés dans un ksar de Médenine[29],[30].

PersonnalitésModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (ar) « Populations, logements et ménages par unités administratives et milieux » [PDF], sur census.ins.tn (consulté le ).
  2. (en) « Geographic coordinates of Medenine, Tunisia », sur dateandtime.info (consulté le ).
  3. « Gouvernorat de Médenine », sur cnss.tn (consulté le ).
  4. « Données climatiques », sur meteo.tn (consulté le ).
  5. Historique du Bureau des Affaires indigènes de Médenine, Bourg, Imprimerie Victor Berthod, , 36 p. (lire en ligne), p. 19.
  6. Atlas de la région économique du Sud-Est tunisien, p. 50.
  7. Historique du Bureau des Affaires indigènes de Médenine, p. 14-15.
  8. Historique du Bureau des Affaires indigènes de Médenine, p. 15.
  9. Historique du Bureau des Affaires indigènes de Médenine, p. 26.
  10. Historique du Bureau des Affaires indigènes de Médenine, p. 11.
  11. Historique du Bureau des Affaires indigènes de Médenine, p. 20.
  12. Historique du Bureau des Affaires indigènes de Médenine, p. 25.
  13. a b et c Nesrine Ellouze, Design social et design d'événement dans le Sud-Est tunisien : l'hétérotopie de l'espace ksourien, une recherche-projet, Nîmes, Université de Nîmes, , 255 p. (lire en ligne), p. 100.
  14. « Ghorfa », dans Gabriel Camps (dir.), Encyclopédie berbère, vol. 20 : Gauda – Girrei, Aix-en-Provence, Édisud, (ISBN 2-7449-0028-1, lire en ligne), p. 3119-3124.
  15. « Nomination de quatre nouveaux gouverneurs », sur mosaiquefm.net, (consulté le ).
  16. « Tunisie – Municipales 2018 : des nouveaux Conseils municipaux installés », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le ).
  17. (ar) « Médenine – Municipales 2018 : Dix maires Ennahdha dont 4 femmes », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le ).
  18. « Jumelages », sur bedarieux.fr (consulté le ).
  19. « Médenine à travers le recensement général de la population et de l'habitat 2014 » [PDF], sur ins.tn (consulté le ).
  20. « Bibliothèque publique Médenine Nord – Médenine », sur portailculturel.tn (consulté le ).
  21. « Complexe culturel de Médenine », sur portailculturel.tn (consulté le ).
  22. « Clinique Ibn Arafa », sur annu.annoncesexpress.com (consulté le ).
  23. (en) « Stadiums in Tunisia », sur worldstadiums.com (consulté le ).
  24. Atlas de la région économique du Sud-Est tunisien, Tunis, Ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, 53 p. (lire en ligne [PDF]), p. 32.
  25. (en) « Express Train », sur sncft.com.tn (consulté le ).
  26. « Ligne ferroviaire Gabès-Médenine », sur igppp.tn (consulté le ).
  27. Atlas de la région économique du Sud-Est tunisien, p. 31.
  28. Colette Bismuth-Jarrassé et Dominique Jarrassé, Synagogues de Tunisie : monuments d'une histoire et d'une identité, Le Kremlin-Bicêtre, Esthétiques du divers, coll. « Patrimoines », , 320 p. (ISBN 978-2-9533041-2-1), p. 189-190.
  29. (en) « Ksar Medenine », sur starwars.fandom.com (consulté le ).
  30. « Les lieux de tournage - Tunisie », sur starwars-universe.com (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :