Mécanique populaire

Mécanique populaire
Pays France
Langue français
Genre vulgarisation scientifique et bricolage
Date de fondation juin 1946

Mécanique populaire est l'édition française de la revue mensuelle de vulgarisation technique américaine Popular Mechanics. Le premier numéro paraît en à l'initiative d'Adrien Albarranc, ingénieur, officier et résistant français qui avait connu l'édition américaine à Londres pendant la guerre[1].

ContenuModifier

Outre une première partie (vulgarisation) consacrée aux nouveautés scientifique, technique, industrielle, une seconde partie abordait (bricolage) les réalisations à la portée d'un lecteur équipé d'un outillage personnel, et ceci dans différents domaines : automobile, maçonnerie, maquettisme, plomberie, électricité et de nombreux aménagements dans la maison.

L'envers de la première de couverture comprenait une liste de propositions de « plans complets de construction » (qui allait du sabot, un petit voilier d'initiation, à une maison en blocs de béton, en passant par une scie circulaire ou un tour à bois) , la page sommaire, elle, comprenait également celui du numéro suivant. Des publicités toutes orientées bricolage, fabrication, enseignement technique et apprentissage personnel encadraient les feuillets des articles situés tous en pages centrales. En dernière page une rubrique Petites Annonces permettaient aux lecteurs d'échanger, de vendre, d'acheter leurs matériels ou réalisations ; quelquefois une page offres d'emplois y figurait.

Quelques-uns des thèmes traitésModifier

  • Bateau à voile sur glace, no 43,
  • Les Voyages dans la lune, no 49,
  • Un saut de 13 500 mètres, no 57,
  • Les « Avions tropicaux » relient les deux Amériques, no 59,
  • Le Monde nouveaux des textiles artificiels, no 63,
  • Construisez cette voiturette de course, no 64,
  • Les Voitures européennes ; partie « dans ce numéro » : Le Tunnel du Mont-Blanc ; partie « pour le bricoleur » : Construisez un modèle réduit d'avion téléguidé, no 73,
  • Section spéciale Automobile à l'occasion du Salon de l’auto, no 113,
  • Exploration des fonds marins, no 166,

Notes et référencesModifier

  1. « Adrien Albarranc », sur Les Français libres (de juin 1940 à juillet 1943)

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Autres revues de vulgarisation ou de bricolage :

SourcesModifier

  • Les exemplaires du magazine lui-même