Lyocell (marques déposées : Lenzing Lyocell, Tencel, Alceru, Newcelletc.) est une fibre produite à partir de pulpe de bois, principalement de l'eucalyptus mais aussi du chêne ou du bouleau[1]. La cellulose est concassée et dissoute dans du monohydrate de N-oxyde de N-méthylmorpholine (NMMO), un solvant non toxique ; le produit résultant est de consistance similaire au miel, mais durcit au passage dans la filière.

Un matelas contenant du Lyocell.

CaractéristiquesModifier

  • Fibre 100 % cellulosique (modifiée chimiquement).
  • Grande résistance mécanique à l’état sec ou mouillé (jusqu’à 40 °C).
  • Bonne absorption de l’humidité (supérieure au coton ou à la soie).
  • Biodégradable.
  • Infroissable.
  • Lavable à 60 °C avec un rétrécissement d'environ 5 %.
  • Le lyocell est dit antibactérien grâce à sa bonne absorption de l'humidité[2].

La soude utilisée pour la fabrication est recyclée à 99 %. Le lyocell n'utilise pas de disulfure de carbone ou d'acide sulfurique, mais le solvant NMMO qui est largement recyclé[3].

Présenté comme une alternative au coton, sa production consomme 95 % d'eau en moins, mais il reste plus cher[4].

UtilisationModifier

 
Un vêtement en Lyocell.

Ces caractéristiques particulières font de la fibre Lyocell une matière première pour l’industrie textile (habillement, tissu technique, ameublement). C'est un matériau de la mode durable, qui utilise 95 % d'eau en moins et émet moitié moins de dioxyde de carbone par rapport aux matériaux traditionnels[5].

On l’emploie aussi pour la fabrication de « papier » aux caractéristiques particulières, du cuir synthétique, de produits d’hygiène, de filtres et de vêtement de protection pour les travailleurs.

HistoireModifier

Le Lyocell a été produit pour la première fois dans les laboratoires de la société Courtaulds Fibers Inc. en 1988.

En 1992, sa commercialisation commence sous le nom de Tencel. Puis, avec l’expansion de la demande, la société autrichienne Lenzing AG le commercialise sous le nom de Lenzing Lyocell.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Jana Schibli, « Pulp fabric: everything you need to know about lyocell », sur theguardian.com, (consulté le 29 janvier 2021).
  2. (en) « The Lyocell or Tencel, an environmentally sustainable fiber. », sur lyocell.info (consulté le 30 août 2018)
  3. Adèle Chivet, « Les vêtements en viscose peuvent-ils vraiment sauver la planète ? », sur madame.lefigaro.fr, (consulté le 4 décembre 2020).
  4. (en) Eleanor Lawrie, « The bizarre fabrics that fashion is betting on », sur BBC.com, (consulté le 29 janvier 2021).
  5. Corinne Jeammet, « Ananas, cactus, pommes : les déchets de l'industrie agroalimentaire sont-ils des alternatives durables pour la mode ? », sur francetvinfo.fr, (consulté le 4 décembre 2020).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier