Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lycée Turgot (homonymie).

Lycée Turgot (Limoges)
{{{légende}}}
Localisation
Localisation Limoges (Haute-Vienne), France France Flag Map.svg
Coordonnées
géographiques
45° 49′ 49″ nord, 1° 15′ 04″ est
Informations
Nom original Lycée général et technologique Turgot Limoges
Fondation 1912 par Léon Betoulle
Directeur M. Dejammet[1]
Type Lycée d'enseignement général public
Étudiants environ 950 élèves
Niveau Établissement secondaire et supérieur
Site web Lycée Turgot (Limoges)

Géolocalisation sur la carte : Limoges

(Voir situation sur carte : Limoges)
Lycée Turgot de Limoges

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lycée Turgot de Limoges

Le lycée Turgot de Limoges (couramment surnommé Turgot) est un lycée d'enseignement général, technologique et professionnel situé dans le centre-ville de Limoges (Haute-Vienne), entre la place des Carmes, le square des Émailleurs et le lycée Suzanne-Valadon. Le lycée est créé en 1960 comme lycée technique d'État (LTE), après avoir été une École Pratique de Commerce et d’Industrie et une École Nationale Professionnelle (ENP). Le nom Turgot est un hommage à l'intendant de la généralité de Limoges.

HistoireModifier

Le 1er avril 1880 est créée l’École primaire supérieure et professionnelle de garçons (EPS), située place de l’Ancienne-Comédie. Dès 1895, une section spéciale de préparation aux Arts et Métiers (ENSAM) est créée.

En 1907, grâce à un legs de Mme Théodore Bac (épouse de l’ancien maire de Limoges), il est envisagé la construction d’une nouvelle école, à l’angle de l’avenue Saint Éloi et de la rue Paul Dérignac. Jules Godefroy (1863-1928), architecte à Limoges, présente son avant-projet et en 1908, les plans sont approuvés.

Le 26 août 1912, Léon Betoulle, maire de Limoges, pose la première pierre au no 6 de la rue Paul Dérignac. C'est en 1933 que l'École Pratique est transformée en École Nationale Professionnelle (ENP), à la suite de la demande des élus et des enseignants, dans un souci de valorisation de l’enseignement technique, mais toujours avec une section commerciale.

François Perrin (1892-1943) enseignait à ancienne École nationale professionnelle, résistant qui avait participé à la création de « l’Armée secrète » dans la région, Le 2 octobre 1943, quarante-huit otages dont François Perrin étaient fusillés au Mont-Valérien Un hommage solennel lui est rendu le 12 juin 1945. Depuis cette date, une salle du lycée porte son nom.

ArchitectureModifier

Le bâtiment de l'externat, terminé en 1914, a été réalisé par Jules-Alexandre Godefroy, architecte, dans un style typique du XXe siècle, ce qui lui vaut d'être inscrit au label « Patrimoine du XXe siècle[2] ». En 1920, Michel Roux-Spitz, Prix de Rome, est l’architecte des travaux de l'internat. Un bas-relief représentant saint Éloi et Dagobert Ier est sculpté sur un mur de l'internat.

EnseignementModifier

En plus du français, les langues enseignées sont : l'anglais, l'allemand, l'espagnol. Le lycée accueille une filière PT de CPGE (Classe préparatoire aux grandes écoles)

Classements au baccalauréatModifier

En 2015, le lycée se classe 8e sur 13 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 1260e au niveau national[3]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[4].

Classements des CPGEModifier

Le classement national des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) se fait en fonction du taux d'admission des élèves dans les grandes écoles. En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école*
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
PT / PT*[5] 13 / 41 élèves 82% 43 % 8
sur 62
+8
Source : Classement 2015 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2014).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. En filières scientifiques, c'est un panier
de 11 à 17 écoles d'ingénieurs qui a été retenu par L'Étudiant selon la filière (MP, PC, PSI, PT ou BCPST).

CultureModifier

Depuis l'année scolaire 2011-2012, le lycée a mis en place un projet de restauration des vitraux réalisés pour l'abbaye de Conques par Pierre Parot, ancien enseignant de l’École Nationale Professionnelle. Une partie de ces vitraux est intégrée au sein des fenêtres des cages d'escaliers du bâtiment principal, ainsi qu'au CDI du lycée depuis l'Automne 2012.

AccèsModifier

Le lycée se trouve à moins de cinq minutes de la place des Carmes (à pied). Entrée principale : 6, rue Paul-Dérignac

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier