Luxembourgeois (peuple)

ethnie
Luxembourgeois

Description de l'image Flag of Luxembourg.svg.
Populations significatives par région
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 313 771 (2018)[1],[2]
Drapeau de la Belgique Belgique 18 793 (2018)[3]
Drapeau de la France France 16 660 (2018)[3]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 14 156 (2018)[3]
Drapeau des États-Unis États-Unis 2 655 (2018)[3]
Drapeau de la Suisse Suisse 2 070 (2018)[3]
Drapeau du Brésil Brésil 1 658 (2018)[3]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 894 (2018)[3]
Drapeau de l'Autriche Autriche 645 (2018)[3]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 516 (2018)[3]
Drapeau de l'Italie Italie 509 (2018)[3]
Drapeau de l'Espagne Espagne 432 (2018)[3]
Drapeau du Canada Canada 354 (2018)[3]
Drapeau du Portugal Portugal 330 (2018)[3]
Drapeau de l'Argentine Argentine 185 (2018)[3]
Drapeau de l'Australie Australie 134 (2018)[3]
Population totale c. 374 000[N 1]
Autres
Langues Luxembourgeois, français, allemand
Religions Christianisme (principalement Catholiques, certains Protestants selon les traditions Réformées et luthériennes[4])
Ethnies liées Allemands, Français, Wallons, Belges

Les Luxembourgeois forment un groupe ethnique germanique originaire du Grand-Duché de Luxembourg. Ils partagent une culture, une langue et une origine commune.

Les Luxembourgeois étaient, à l'instar des Autrichiens, historiquement considérés comme un sous-groupe ethnique régional d'Allemands de souche et se considéraient comme tels jusqu'à l'effondrement de la Confédération germanique. L'indépendance du Luxembourg, toujours en union personnelle avec les Pays-Bas, est reconnue après la signature du traité de Londres en 1839. L'union personnelle fut éphémère puisqu'elle fut dissoute de manière bilatérale en 1890[5],[6],[7].

Sur le plan juridique, tous les citoyens du Grand-Duché de Luxembourg sont considérés comme des Luxembourgeois au regard du droit luxembourgeois, bien qu'une identité ethnique germanique distincte soit expressément adoptée et promue. L'adjectif correspondant est en allemand : Luxembourgish[8].

HistoireModifier

Pendant la seconde Guerre mondiale, quelques Luxembourgeois affiliés à la Volksdeutsche Bewegung s'attachent à défendre la thèse que « les Luxembourgeois sont des allemands de langue et de race »[9].

En 1986, le Grand-duc Jean de Luxembourg en tant que représentant du peuple luxembourgeois, reçoit le prix Charlemagne[10].

LangueModifier

Au début du XXIe siècle, les Luxembourgeois sont généralement trilingues et leurs conversations familiales quotidiennes se déroulent en luxembourgeois[11].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Cette estimation supérieure n'est qu'une somme de tous les chiffres mentionnés dans les références ci-dessus.

RéférencesModifier

  1. « Population luxembourgeoise et étrangère par âge et sexe au 1er janvier 2008 - 2018 », sur www.statistiques.public.lu (consulté le 19 août 2018).
  2. « Population par nationalités détaillées 2011 - 2018 », sur www.statistiques.public.lu (consulté le 19 août 2018).
  3. a b c d e f g h i j k l m n et o « Les différents visages des Luxembourgeois », sur Paperjam News, (consulté le 19 août 2018).
  4. « Discrimination in the EU in 2012 – Special Eurobarometer 393 (The question asked was "Do you consider yourself to be...?") » [archive du ], European Commission (consulté le 2 février 2016).
  5. Cole (2011), p. 246
  6. Minahan 2000, p. 769.
  7. Minahan 2000, p. 433.
  8. « List of countries, territories and currencies » [archive du ], Interinstitutional Style Guide, Publications Office of the European Union, (consulté le 19 octobre 2017).
  9. « La Résistance luxembourgeoise », Belgica, no 44,‎ (lire en ligne)
  10. « Prix Charlemagne Lauréat 1986 Le peuple luxembourgeois », sur www.karlspreis.de (consulté le 15 décembre 2018).
  11. Henriette Walter, Le Français dans tous les sens, Robert Laffont, 2014 (ISBN 9782221124116)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier