Ouvrir le menu principal

Lutite

roche sédimentaire détritique dont les éléments ont un diamètre inférieur à 1/16 mm

Les lutites (du latin lutum, « boue ») ou pélites (du grec pêlos, « boue », terme initié par Naumann en 1873)[1] sont au sens strict une classe de roches sédimentaires détritiques dont les éléments ont un diamètre inférieur à 1/16 mm (moins de 63 µm). Elles constituent la fraction fine et colmatante des vases, se déposent dans les régions abritées.

Au sens large, le terme métapélite est également utilisé en métamorphisme pour regrouper toutes sortes de roches détritiques siliciclastiques, et ce, sans souci de granulométrie.

Sommaire

DescriptionModifier

Les lutites et pélites sont originellement définies comme étant des roche finement détritiques et argileuses. Le sens a ensuite été élargi, pour désigner toute roche sédimentaire détritique terrigène à grain très fin. De plus, certains auteurs réservent le terme « lutite » pour les roches meubles, le terme « pélite » pour les roches consolidées. La communauté des sédimentologues, préconise plutôt de distinguer les silts (siltites dans le cas de roches consolidées) et les argiles (argilites dans le cas de roches consolidées), et donc l'abandon de l’emploi du terme lutites et pélites[2].

Elle se présente sous la forme de différentes roches (argile, schiste gréseux…) et se caractérise par une forte capacité de rétention à l'eau mais une faible perméabilité en général.[réf. nécessaire]

ClassificationModifier

Le terme utilisé pour désigner les sédiments composés de ce type de particule est silt, ou argile pour les plus petites (moins 20 µm).

Pour les sédiments consolidés (cimentés) on utilise plutôt les termes de siltite et argilite (qui sont parfois des « puits de carbone géologique » en raison des quantités significatives de pétrole ou méthane et carbone (Co, CO2) qu'elles ont piégé lors de leur formation au cours des temps géologiques. C'est dans ce type de roche, si elles se sont formées dans un milieu qui était riche en matière organique et anoxique, qu'on peut trouver des gaz dits gaz de schistes ou de roche-mère.

On leur donne des noms différents selon la taille des grains qui les composent:

Classification terminologique
(selon la granulométrie du substrat)
Texture
du substrat
Dénomination
commune
Avec racines
grecques
Avec racines
latines
Grossier gravier
(graveleux)
pséphite
(pséphitique)
rudite
(conglomératique)
moyen sable
(sableux)
psammite
(psammitique)
arénite
(gréseux)
Fin argile
(argileux)
pélite
(pélitique)
lutite
(argilitique)

Notes et référencesModifier

  1. Alain Foucault, Jean-François Raoult, Fabrizio Cecca, Bernard Platevoet, Dictionnaire de Géologie, Dunod, , p. 275.
  2. Jean Claude Fischer, La géologie, MA Editions, , p. 100.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Potter, P.E., J.B. Maynard, and P.J. Depetris (2005) Muds and Mudstones. New York, New York, Springer. 279 pp. (ISBN 978-3-540-22157-9)
  • (en) Neuendorf, K.K.E., J.P. Mehl, Jr., and J.A. Jackson, J.A., eds. (2005) Glossary of Geology (5th ed.). Alexandria, Virginia, American Geological Institute. 779 pp. (ISBN 0-922152-76-4)
  • (en) Grabau, A.W. (1904) On the classification of sedimentary rocks. American Geologist. vol. 33, p. 228-247.
  • (en) Pettijohn F. J. (1975), Sedimentary Rocks, Harper & Row, (ISBN 0-06-045191-2)