Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Samedi de la matraque.

Le Lundi de la Matraque fut une émeute à la veille d'une élection fédérale lors du défilé de la Saint-Jean-Baptiste, le à Montréal.

Les événements auraient été provoqués par la présence de Pierre-Elliott Trudeau parmi les dignitaires, une présence perçue comme provocation par le mouvement souverainiste québécois qui était alors en pleine effervescence. Le lendemain, Trudeau est élu Premier ministre du Canada et deux ans plus tard, lors de la crise d'octobre, le même Trudeau enverra l'armée canadienne au Québec dans le but de mâter une nouvelle menace nationaliste.

Au terme de la manifestation, 290 personnes avaient été arrêtées et 125 autres blessées, parmi lesquelles se trouvaient Paul Rose et Jacques Lanctôt qui recueilleront des témoignages et écriront un livre intitulé Le lundi de la matraque.

Sur le plan médiatique, l'événement est remarquable par le fait que la télévision de Radio-Canada a décidé d'occulter, mais pas avec un total succès, l'émeute qui se déroulait. En revanche la radio a rapporté tous les événements.

AnnexesModifier