Lukas Foss

Compositeur américain
Lukas FossLukas Fuchs
Description de cette image, également commentée ci-après
En 1960
Nom de naissance Lukas Fuchs
Naissance
Berlin
Allemagne
Décès (à 86 ans)
New York, État de New York
États-Unis
Activité principale compositeur, pianiste, chef d'orchestre
Style musique contemporaine

Lukas Foss (Berlin, - Manhattan, New York, ) est un compositeur, pianiste et chef d'orchestre américain.

BiographieModifier

Lukas Fuchs à Berlin en 1922, il vint avec sa famille à Paris en 1933 et étudia au Conservatoire de Paris jusqu'en 1937 avec Lazare-Lévy (piano), Noël Gallon (composition), puis il partit aux États-Unis où sa famille se fixa, et poursuivit ses études musicales. Il entra au Curtis Institute de Philadelphie et eut pour professeurs Isabelle Vengerova (piano), Rosario Scalero, Randall Thompson (composition) et Fritz Reiner (orchestration). Il travailla ensuite avec Paul Hindemith à l'Université Yale[1]. Il fut l'assistant de Serge Koussevitsky de 1946 à 1953 au Berkshire Music Center et pianiste du Boston Symphony Orchestra[2]. Après un séjour de deux ans à Rome (1950-1952), il fut nommé professeur de composition à l'Université de Californie à Los Angeles de 1952 à 1963, et chef d'orchestre de la Philharmonie de Buffalo[3]. Il dirigea aussi le Center for Creative and Performing Arts de cette ville. À partir de 1971, il dirigea l'orchestre philharmonique de Brooklyn, puis l'orchestre Kol Israel de Jérusalem[4],[5].

Le compositeurModifier

Comme jeune compositeur, son style musical, traditionnel et empreint de lyrisme témoignait de sa filiation à Gustav Mahler[6], mais son pays adoptif lui fit assimiler les influences de son maître Paul Hindemith comme celles d'Aaron Copland et Igor Stravinsky, plus particulièrement dans ses œuvres vocales (The Prairie,1942; Song of Songs, 1946; Griffelkin, 1955).

En 1957, il créa un ensemble de musique de chambre expérimental à l'Université de Californie (UCLA) qui, suivant sa pensée, devait se consacrer à un travail de recherches concernant les problèmes d'improvisation et de rapports entre compositeur et interprètes. Ses recherches l'amenèrent à aborder différentes techniques d'écriture (sérialisme, formes ouvertes, formes aléatoires, formes précalculées). Foss a dès lors constamment recherché le renouvellement des relations entre compositeur, musique et interprètes, en y incluant aussi le public, ce qui fait sa spécificité[7],[8].

Compositions (sélection)Modifier

  • The Prairie, Cantate, 1942
  • The Gift of the Magi, Ballet, 1945
  • The Jumping Frog of Calaveras County, d'après Mark Twain, 1949
  • Griffelkin, 1955
  • Symphony of Chorals, 1956-1958
  • Introductions and Goodbys, 1959
  • Time Cycle, 1960
  • Echoi pour clarinette, violoncelle, piano et percussion, en 4 versions possibles, 1963
  • Thirteen Ways of Looking at a Blackbird, 1978
  • Elytrés pour (de) 11 à 22 instruments
  • Non-Improvisation
  • Paradigm pour 5 musiciens
  • Men at Play (de 4 à 6 exécutants)
  • Geod pour 4 formations orchestrales
  • Fragments of Archilochos pour contreténor, récitant, 4 petits chœurs, un grand chœur, mandoline, guitare et 3 percussions
  • Renaissance Concerto, 1990

Prix et distinctionsModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en-US) « Current Chronicle », The Musical Quarterly, Vol. 36, No. 3,‎ , p. 441-460 (20 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) Lukas Foss, « The Changing Composer-Performer Relationship: A Monologue and a Dialogue », Perspectives of New Music, Vol. 1, No. 2,‎ , p. 45-53 (8 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) Van Meter Ames, « What Is Music? », The Journal of Aesthetics and Art Criticism, Vol. 26, No. 2,‎ , p. 241-249 (9 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) Matthew Sansom, « Imaging Music: Abstract Expressionism and Free Improvisation », Leonardo Music Journal, Vol. 11,,‎ , p. 29-34 (6 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) Raymond Yiu, « Renaissance Man: A Portrait of Lukas Foss », Tempo, New Series, No. 221,‎ , p. 15-23 (9 pages) (lire en ligne),

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Lukas Foss (Piano, Conductor, Composer) - Short Biography », sur www.bach-cantatas.com (consulté le )
  2. (en) « Lukas Foss | American composer », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  3. (en-US) Allan Kozinn, « Lukas Foss, Composer at Home in Many Stylistic Currents, Dies at 86 (Published 2009) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  4. (en-US) « Lukas Foss | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le )
  5. (en-GB) Bret Johnson, « Obituary: Lukas Foss », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  6. « Lukas Foss, compositeur, pianiste et chef d'orchestre », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. (en-US) Facebook et Twitter, « Lukas Foss, versatile and prolific American composer, dies at 86 », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  8. (en) « Lukas Foss Interview with Bruce Duffie . . . . . . », sur www.bruceduffie.com (consulté le )

Liens externesModifier