Louisa Colpeyn

actrice
(Redirigé depuis Luisa Colpeyn)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louisa.
Louisa Colpeyn
Nom de naissance Louisa Colpijn
Naissance
Anvers, Belgique
Nationalité Belge
Décès (à 96 ans)
Profession Actrice
Films notables voir filmographie

Louisa Colpeyn (appelée aussi Louise ou Luisa), née Louisa Colpijn le [1] à Anvers et morte le [2], est une actrice belge et la mère de l'écrivain Patrick Modiano.

BiographieModifier

Issue d'une modeste famille de dockers d’Anvers, Louisa Colpeyn commence sa carrière cinématographique en Belgique, dans des films flamands, dans les studios à Anvers du producteur Jan Vanderheyden, avant la Seconde Guerre mondiale. Elle a quelque dix-huit ans quand elle commence à travailler pour « la UFA, la compagnie allemande, avant que les nazis la contrôlent » et encore pendant la guerre où elle est aussi « girl dans des revues de music-hall à Anvers et à Bruxelles »[1],[3].

Avec la survenue du conflit, encouragée par un officier de la Propaganda-Staffel, elle décide de venir en France en juin 1942, s'installe dans une chambre au 15 quai de Conti et travaille un temps dans les studios de doublage de la compagnie allemande Continental-Films, filiale de la UFA[1],[4].

Elle fait la rencontre d'Alberto Modiano, un juif italien, en octobre 1942[3], qu'elle épouse sous un faux nom en fin 1944, et aura avec lui deux enfants[1],[3] : Patrick Modiano (né en 1945), le futur écrivain, prix Nobel de littérature en 2014, Rudy Modiano (1947-1957, mort de leucémie[5]) pour lesquels elle est une mère souvent absente[3].

Après la guerre, elle reprend son activité, au théâtre et au cinéma, où elle devient spécialisée dans les rôles de belles femmes mûres à accent, dans des emplois proches de ceux d'Hella Petri. Elle a tourné notamment avec Jacques Becker, Jean-Luc Godard et Claude Berri. Elle joue essentiellement des seconds rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision. En 1975, elle tient un rôle dans un épisode intitulé Un Innocent que réalise Nadine Trintignant pour la série télévisée policière Madame le Juge, où son fils Patrick Modiano est scénariste et dialoguiste[6].

Elle se sépare d'Alberto Modiano au début des années 60. Elle devient ensuite la compagne de l'écrivain et journaliste Jean Cau[2].

Elle finit sa vie dans un hôpital parisien pour personnes âgées à Paris et meurt à 96 ans[3].

Son fils, Patrick Modiano, évoque sa mère plus particulièrement dans deux de ses ouvrages : Livret de famille (1977) et Un Pedigree (2005)[7].

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Louisa Colpeyn sur le site du réseau Modiano.
  2. a et b Denis Cosnard, « Patrick Modiano annonce la mort de sa mère », Réseau Modiano, .
  3. a b c d et e Jean-Noël Mirande, « La mère de Patrick Modiano, Louisa Colpeyn, est décédée », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 29 septembre 2018)
  4. Denis Cosnard, Dans la peau de Patrick Modiano, Fayard, (ISBN 9782213664347, lire en ligne)
  5. Rudy Modiano sur le site du réseau Modiano.
  6. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Madame le juge - Pack VOD Ina.fr », sur Ina.fr (consulté le 12 mai 2019)
  7. « louisa colpeyn - Marque Pages », sur marquepage.20minutes-blogs.fr (consulté le 12 mai 2019)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier