Luigi di Canossa

prélat catholique

Luigi di Canossa
Image illustrative de l’article Luigi di Canossa
Biographie
Naissance
Vérone Drapeau de l'Italie Italie
Ordre religieux Compagnie de Jésus
Ordination sacerdotale
Décès
Vérone Drapeau de l'Italie Italie
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Marcello
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale
Évêque de Vérone

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Luigi di Canossa, né le à Vérone, en Vénétie (Italie) et décédé le dans la même ville, est un prêtre italien. Jésuite pendant une dizaine d’années il fut évêque de Vérone de 1861 à sa mort, et créé cardinal en 1877.

BiographieModifier

Fils du marquis Boniface di Canossa Luigi est né le à Vérone, ville qui faisait alors partie du royaume lombard-vénitien. Sa tante, Madeleine de Canossa, est la sainte fondatrice d’une congrégation religieuse de ‘Filles de la Charité’, dites sœurs canossiennes.

Dès 1831 Luigi exprime le désir d’entrer chez les Jésuites. Ce qui entraîne une longue correspondance entre le père Roothaan et son père. Ce n’est que le , à l’âge de 28 ans, qu’il fait le pas décisif et rejoint le noviciat de Rome. Luigi di Canossa est ordonné prêtre en 1841, à Modène. Il montre de grands dons pour la prédication.

En 1847, pour des raisons de santé le père Luigi di Canossa quitte la Compagnie de Jésus. Après un séjour prolongé en famille il est incardiné dans son diocèse natal en 1852 et en devient l’évêque en , recevant la consécration épiscopale le . A Vérone il donne son soutien total à l’œuvre missionnaire du père Daniel Comboni. Deux instituts religieux fondés par le missionnaire pour le ‘rachat des esclaves africains’ et le travail missionnaire en Afrique de l’Est sont approuvés par l’évêque de Vérone. De nombreux enfants africains rachetés sont éduqués à Vérone.

Accompagné du même Daniel Comboni comme théologien particulier il participe au concile de Vatican I en 1869-1870.

Six ans plus tard (1876), le pape Pie IX souhaitait le promouvoir au siège archiépiscopal de Bologne devenu vacant, mais Mgr di Canossa sollicita pouvoir rester près de son peuple de Vérone. Ce fut accordé. Cependant au consistoire qui suivit () il n'en est pas moins créé cardinal. L’année suivante Mgr di Canossa participe au conclave de 1878, lors duquel Léon XIII fut élu pape.

Comme cardinal Mgr di Canossa est ‘protecteur’ de la congrégation religieuse fondée par sa tante, les Filles de la Charité de Canossa. Il intervient pour l’admission au noviciat de Joséphine Bakhita. C'est à Vérone - le – que l’ancienne esclave soudanaise (et future sainte), prononce ses premiers vœux.

La santé du cardinal-évêque de Vérone commence à décliner à partir de 1891, quand il subit un premier accident vasculaire cérébral, qui le laisse à moitié paralysé. Pour son quatre-vingt-dixième anniversaire, en 1899, des fêtes sont organisées auxquelles toute la ville participe. Mgr Luigi di Canossa meurt à Vérone le .

SourcesModifier