Lui Lok

policier hongkongais
Lui Lok
呂樂
Description de cette image, également commentée ci-après
Lui Lok pendant son mandat d'inspecteur en chef.
Naissance
Haifeng, Guangdong
Décès (à 89 ans)
Drapeau du Canada Vancouver
Nationalité Drapeau de Taïwan Chinoise
Drapeau du Canada Canadienne
Profession
Policier

Compléments

Surnommé l'« Inspecteur à 500 millions de dollars[1] »

Lui Lok (呂樂) ( - ), aussi appelé Lui Mo Lok, est un membre des forces de police de Hong Kong connu pour sa corruption importante dans les années 1960 et 1970 avant de fuir au Canada car recherché par la Commission indépendante contre la corruption, fondée en 1974[2].

Avec Lam Kong (zh), Hon Sam (zh) et Ngan Hung (zh), il fait partie des « Quatre inspecteurs » poursuivis pour corruption.

Biographie modifier

Originaire du Guangdong, Lui émigre à Cheung Chau puis à Hong Kong. Avant d'entrer dans la police, il survit comme cireur de chaussures, postier et tireur de pousse-pousse. Le , Lui devient officier de police dans la sous-unité de patrouille et est rapidement promu inspecteur. Alors qu'il travaille au département des affaires criminelles, il est promu caporal en 1951. La même année, il est transféré au commissariat de Sham Shui Po.

En 1955, la triade 14K est l'une des quatre plus grandes triades de Hong Kong. Alors que l'organisation organise un repas dans une école de Diamond Hill (en), Lui arrête tous ses membres avec son équipe et devient célèbre pour avoir éliminé cette triade. En conséquence, il est promu caporal principal en 1956. La même année, durant les émeutes de 1956 à Hong Kong, la police l'élève à une position importante en raison de son expérience dans les relations avec les triades. Du fait de ses résultats exceptionnels, il est promu sergent et affecté aux Nouveaux Territoires dans la zone de Tsuen Wan[1]. En 1958, Lui est transféré à Yau Ma Tei (en) pour remplacer l'officier partant en retraite.

En 1962, Lui est promu inspecteur en chef de la police et affecté sur l'île de Hong Kong tandis que Lam Kong (zh), l'autre inspecteur en chef, est affecté à Kowloon dans les Nouveaux Territoires. Le , Lui reçoit la médaille de police coloniale (en).

En 1967, Lui et Lam sont transférés à d'autres postes à cause d'une affaire de corruption aggravée. En 1968, il prend sa retraite anticipée. En 1973, il émigre d'abord à Taïwan puis au Canada avec sa famille. En 1974, la Commission indépendante contre la corruption est fondée et l'accuse de posséder des avoirs « disproportionnés et impossibles à expliquer, ni à justifier, ni par ses émoluments officiels, ni ses indemnités, ni par sa retraite», et beaucoup de ses avoirs sont gelés par la Commission. Il ne peut être extradé en raison de l'absence de traité d'extradition avec Taïwan et des complications juridiques du traité de Hong Kong avec le Canada[1].

En 1979, il achète un luxueux appartement à Taipei où il réside. Il meurt le à Vancouver d'un cancer de l'estomac[3].

Dans la fiction modifier

Lui est représenté dans divers films et séries télévisées en raison de sa notoriété.

Notes et références modifier

  1. a b et c (en) « ICAC seeks frozen millions of dead corrupt officer », South China Morning Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « 五亿探长吕乐传奇秘闻 », sur ifeng
  3. « 香港四大总华探长的没落 », sur ifeng

Bibliographie modifier