Ouvrir le menu principal

Ludwig von Höhnel

explorateur autrichien
Ludwig von Höhnel
Description de cette image, également commentée ci-après
von Höhnel en 1892. Photo prise par William A. Chanler
Naissance
Presbourg
Décès
Vienne
Nationalité Flag of Austria.svg Autrichien
Profession

Ludwig von Höhnel (Presbourg, - Vienne, ) est un officier de marine et explorateur autrichien.

ExplorationsModifier

 
Carte du voyage d'exploration de l'Afrique de l'Est de Chanler et Höhnel, 1892-1894. Extrait de Through Jungle and Desert (1896).

Ludwig von Höhnel est le second en chef du comte Sámuel Teleki von Szek lors de l'expédition dans le nord du Kenya en 1887-1888. Tous les deux, ils découvrent le lac Turkana qu'ils renomment lac Rudolf, d'après l'archiduc d'Autriche-Hongrie Rodolphe d'Autriche, et lac Stephanie, d'après Stéphanie de Belgique, sa femme. Höhnel est le cartographe et le scientifique de l'expédition. Ils font de nombreuses observations sur le climat, la flore et la faune des territoires explorés et collectent plus de quatre cents objets ethnographiques, la plupart des tribus Masaï et Kikuyu.

En 1892, Höhnel explore les régions autour du Kilimandjaro avec le magnat américain William Astor Chanler, ainsi que la partie nord-est du mont Kenya et la rivière Guasso Nyiro, avant d'être encorné par un rhinocéros. Il devient alors aide-de-camp de l'empereur François-Joseph en 1899, puis accompagne la délégation officielle austro-hongroise reçue par Ménélik II d'Éthiopie. Il commande ensuite le croiseur Panther vers l'Australie et la Polynésie. Il est responsable de l'introduction du chamois en Nouvelle-Zélande.

ŒuvresModifier

Ludwig von Höhnel a également écrit une autobiographie centrée sur les années tumultueuses précédant la chute de l'Empire austro-hongrois, fournissant ainsi un aperçu des explorations africaines, de la marine austro-hongroise et de la cour des Habsbourgs.

BibliographieModifier

  • Eugène Simon, Étude sur les Arachnides recueillis par M. L. von Höhnel, officier de la marine autrichienne, pendant l'expédition de M. le comte S. Téléki dans l'Afrique orientale équatoriale, en 1887–1888, in: Annales de la Société entomologique de France (VI) 10: pp. 125-130, 1890


Liens externesModifier