Ludwig Oechslin

Ludwig Oechslin, né le à Gabicce Mare, est un horloger et il a été le conservateur du Musée international de l'horlogerie à La Chaux-de-Fonds de 2001 à 2014.

Ludwig Oechslin
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

BiographieModifier

Il a fait des études classiques à l'Université de Bâle. Il a obtenu son doctorat en 1983. En parallèle de ses études, il a fait un apprentissage horloger et a été diplômé en 1984 en tant qu'horloger réparateur de montres. En 1993, il passa l'examen fédéral de maître horloger. En 1995, il passa son habilitation.

Il a dirigé et organisé plusieurs expositions, entre autres choses, notamment sur Philipp Matthäus Hahn en 1984-1990 à Stuttgart. En outre, il a étudié des horloges telles que l'horloge Farnèse et 40 horloges des prêtres mécaniciens. Il a travaillé comme horloger (gestion de la construction et de projet) pour certaines entreprises, notamment Ulysse Nardin. Il a dirigé le projet de l'horloge astronomique Türler. Depuis 2009, il dispose de sa propre marque de montres. Sous le nom de ochs und junior, il a développé des montres qui affichent l'heure à l'aide de points orange qui se déplacent derrière des caches.

TravauxModifier

Sur l'horloge FarnèseModifier

Sur Philip Matthäus HahnModifier

Participation à l'exposition Hahn et à son catalogue :

  • Philipp Matthäus Hahn, 1989, deux volumes (Quellen und Schriften zu Philipp Matthäus Hahn, volumes 6 et 7)

Sur les horloges astronomiques des prêtres-mécaniciensModifier

Sur l'horloge TürlerModifier

Chez Ulysse NardinModifier

Montres à indications astronomiques :

  • Astrolabium Galileo Galilei (1985)
  • Planetarium Copernicus (1988)
  • Tellurium Johannes Kepler (1992)

Autres montres :

  • Freak
  • Sonata

Chez ochs und juniorModifier

Ochs und junior[1] est une marque de montres créée par Ludwig Oechslin.

Elle propose actuellement les montres suivantes :

  • tinta
  • anno cinquanta
  • idea
  • settimana junior

Au MIHModifier

PublicationsModifier

  • Ludwig Oechslin : Die Farnesianische Uhr ; der astronomische Automat Bernardo Facinis und die Zeichnungen Nicola Anitos in der Vatikanischen Bibliothek, 1982 (4 volumes)
  • Ludwig Oechslin : Die Uhr als Modell des Kosmos und der astronomische Apparat Bernardo Facinis, 1986
  • Ludwig Oechslin : Grossuhrgetriebe bei Philip Matthäus Hahn : Führungsheft zu den Funktionsmodellen , 19 pages, 1989
  • Ludwig Oechslin : Die Ludwigsburger Weltmaschine von Philipp Matthäus Hahn, manuscript, 1989
  • Ludwig Oechslin : Astronomische Uhren und Welt-Modelle der Priestermechaniker im 18. Jahrhundert, 1996 (2 volumes et album de planches)
  • Ludwig Oechslin : Der Bürgi-Globus, 2000
  • Ludwig Oechslin : Jost Bürgi, 2000/2001
  • Ludwig Oechslin : Die MIH Uhr, 16 pages, 2005
  • Ludwig Oechslin : Johann Wolffgang Hartich - chef-d'œuvre, Augsburg, 2006 (aussi en anglais et en allemand)

Liens externesModifier

Horloge Türler, Zurich [1]

NotesModifier

  1. (en) « Ochs und junior », sur ochs und junior (consulté le 29 septembre 2020).