Ludmilla Pitoëff

actrice française
Ludmilla Pitoëff
Description de cette image, également commentée ci-après
Ludmilla Pitoëff par Léon Louis Pricam en 1920
Nom de naissance Ludmila Iakovlevna Smanova
Людмила Яковлевна Сманова
Naissance
Tiflis, Gouvernement de Tiflis, Empire russe
Décès (à 55 ans)
Rueil-Malmaison, Seine-et-Oise, France
Nationalité Russe, naturalisée française
Profession
Conjoint
Descendants

Ludmilla Pitoëff, née Ludmila Iakovlevna Smanova à Tiflis (actuelle Tbilissi) le et morte à Rueil-Malmaison le , est une comédienne française d'origine russe.

BiographieModifier

 
Plaque en hommage à Georges et Ludmilla Pitoëff sur la façade du théâtre des Mathurins (Paris).

Son père était un administrateur civil russe avec rang de général. L'été venu, sa mère l'emmenait en vacances en France ou en Italie. À la fin de ses études la mère et sa fille partirent à Paris car Ludmilla voulait devenir chanteuse. Après un essai malheureux au Conservatoire d'art dramatique, elle rencontra Georges en avril 1914. Georges montait le spectacle et Ludmilla jouait.

Une partie du public venait surtout pour voir jouer Ludmilla que tous les témoins décrivent comme une actrice menue et qui paraissait de prime abord effacée mais qui rayonnait sur scène d'une présence extraordinaire. Jean Nepveu-Degas la décrit dans Les Trois Sœurs en 1929 : « le mince visage pâle, le regard dévorant, la frêle silhouette claire et la voix pathétique ».

Les plus grands rôles de Ludmilla furent : Nora dans Une maison de poupée d'Ibsen, et Jeanne (d'Arc) dans Sainte Jeanne de Shaw.

Ludmilla épousa Georges le et en eut sept enfants : Nadejda (Nadia), professeuse de français à Honolulu, Svetlana, comédienne puis professeuse d'histoire du théâtre à Pondichéry, Alexandre (Sacha), comédien et metteur en scène de théâtre, Ludmila, Varvara, Georges, journaliste à la télévision et Anna (Aniouta), épouse du reporter Michel Desjardins.[1],[2]

La mort de Georges fut pour Ludmilla une catastrophe dont elle ne se remit pas.

ThéâtreModifier

BibliographieModifier

  • Aniouta Pitoëff, Ludmilla, ma mère : vie de Ludmilla et de Georges Pitoëff, Julliard, 1955, 296 p.

Notes et référencesModifier

  1. Télé 7 Jours n°393, semaine du 30 septembre au 6 octobre 1967, p. 96
  2. (ru) Евгений Пажитнов, « Родословная Жоржа Питоева », sur https://proza.ru/,‎ (consulté le )

Liens externesModifier