Lucrezia Agujari

Soprano italienne
Lucrezia Agujari
Image dans Infobox.
Portrait de Lucrezia Ajugari attribué à Pietro Melchiorre Ferrari.
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Tessiture

Lucrezia Ajugari, dite « la Bastardella » ou « la Bastardina », née en 1743 à Ferrare et morte le à Parme, est une soprano italienne.

BiographieModifier

On la disait fille naturelle du marquis Bentivoglio, un grand seigneur italien, d'où son surnom de « la Bastardella ».

Elle avait étudié auprès de Brizio Petrucci, maître de chapelle de la cathédrale de Ferrare et avec l'abbé Lambertini. Elle a fait ses débuts en 1764 à Florence. Elle a obtenu un énorme succès à Milan, puis s'est rendue à Londres, où l'accueil n'a pas été moins triomphal. Elle chantait dans des concerts où, pour l'exécution de seulement deux pièces, elle recevait de très gros émoluments.

Contemporaine de Mozart, elle aurait, selon lui et à son grand étonnement, atteint le do altissimo (une octave au-dessus du do alto, avec une étendue totale de trois octaves et demi) à l'Opéra ducal de Parme le . Burney la dit plus virtuose que musicienne, manquant d'expression.

Lucrezia Ajugari a épousé le compositeur Giuseppe Colla en 1780. De leur union sont nés deux enfants: Francesco en 1768 et Angela en 1779.

Elle meurt de la tuberculose à Parme.

SourcesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :