Lucky imaging

Le Lucky Imaging (également appelée lucky exposure) est une forme d'interférométrie des tavelures utilisée pour l'astrophotographie. Ces techniques utilisent une caméra haute vitesse avec temps d'exposition assez courts (100 ms ou moins) afin que les changements dans l'atmosphère terrestre pendant l'exposition soient minimes[1].

Lucky image de M15

Avec le lucky imaging, les expositions optimales les moins affectées par l'atmosphère (généralement environ 10%) sont choisies et combinées en une seule image par shift-and-add (en), ce qui donne une résolution angulaire beaucoup plus élevée que ce qui serait possible avec une exposition unique et plus longue, qui comprend tous les cadres[2].

ExplicationModifier

Les images prises avec des télescopes au sol sont sujettes à l'effet de flou des turbulences atmosphériques (vues à l'œil lorsque les étoiles scintillent). De nombreux programmes d'imagerie astronomique nécessitent une résolution plus élevée que ce qui est possible sans une certaine correction des images. Le lucky imaging est l'une des nombreuses méthodes utilisées pour éliminer le flou atmosphérique. Elle présenter un facteur d'amélioration de la résolution d'au moins cinq par rapport aux systèmes d'imagerie standards.

RéférencesModifier

  1. « Lucky Imaging | Institute of Astronomy », sur www.ast.cam.ac.uk (consulté le 29 juin 2020)
  2. Robert Nigel Tubbs, Lucky Exposures: Diffraction limited astronomical imaging through the atmosphere, Dissertation (2003), Published by VDM Verlag Dr. Müller, (ISBN 3836497697) (2010)