Lucius Calpurnius Piso Licinianus

sénateur romain, héritier de Galba

Lucius Calpurnius Piso Frugi Licinianus (né en 38 - mort le 69) était fils du consul Marcus Licinius Crassus Frugi et d'une certaine Scribonia[1]. Il eut un frère, dénommé Scribonianus ; son épouse était appelée Verania. Tous deux prirent en charge ses funérailles après sa mort violente[2]. Tacite mentionne encore les noms de deux autres frères, Magnus et Crassus, l'un mort sous Claude, l'autre sous Néron[3].

Lucius Calpurnius Piso Frugi Licinianus
Biographie
Naissance
Décès
Époque
Activité
Père
Marcus Licinius Crassus Frugi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Scribonia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Licinia Magna (d)
Marcus Licinius Crassus Frugi (d)
Gnaeus Pompeius Magnus
Marcus Licinius Crassus Scribonianus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Verania (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gens

BiographieModifier

Marié à Verania Gemina, nous savons que Lucius Calpurnius Piso Frugi Licinianus fut membre du collège des Quindecemviri sacris faciundis [4].

Galba l'adopta, le désignant ainsi comme son héritier officiel, le de l'an 69[5],[6] et choisit d'annoncer cette décision tout d'abord au sein de la caserne de la garde prétorienne[7], avant de l'annoncer ensuite devant le Sénat[8]. Durant la révolte d'Othon qui s'attendait à être lui-même choisi comme successeur officiel, Galba fut assassiné le 69. Licinianus se réfugia dans le temple de Vesta, mais sans respecter le caractère sacré du lieu ; deux soldats le capturèrent et l’emmenèrent dehors pour le tuer[9].

Notes et référencesModifier

  1. Tacite, Histoires, I, 14[1].
  2. Tacite, Histoires, I, 47[2].
  3. Tacite, Histoires, I, 48.
  4. CIL VI, 31723
  5. Tacite, Histoires, I, 15
  6. Suétone, Vie des douze Césars, Galba, XVII
  7. Pierre Cosme, L'année des quatre empereurs, Fayard, 2012, p. 88-90.
  8. Tacite, Histoires, I, 19[3].
  9. Tacite, Histoires, I, 43[4].