Lucius Calpurnius Piso Frugi (consul en -133)

consul romain en 133 av. J.-C.

Lucius Calpurnius Piso Frugi est un homme d'État et historien romain.

Lucius Calpurnius Piso Frugi
Fonctions
Préteur
Sénateur romain
Censeur
Consul
Tribun de la plèbe
Biographie
Naissance
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
L. Calpurnius L.f.C.n. Piso FrugiVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Historien romain de l'antiquité, écrivain, annaliste, homme politique de la Rome antique, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Calpurnii Pisones (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Lucius Calpurnius Piso (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Lucius Calpurnius Piso Frugi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gens

BiographieModifier

En 149 av. J.-C., Lucius Calpurnius Piso Frugi est tribun de la plèbe. Il fait passer une loi nommée Lex Calpurnia de reputendi créant un tribunal chargé des affaires de recouvrement de propriétés obtenues par extorsion[1].

En 136 av. J.-C., il est préteur.

En 133 av. J.-C., il est consul avec comme collègue Publius Mucius Scaevola[2]. Il mène des opérations contre les esclaves révoltés en Sicile. Il punit le précédent commandant Caius Titius qui avait fui devant l'armée des esclaves et reprend le contrôle de quelques cités.

En 123 av. J.-C., il s'oppose aux ventes à la population de blé à bas prix proposées par le tribun de la plèbe Caius Gracchus[3].

En 120 av. J.-C., il est censeur.

Il a composé des annales qui sont perdues. Il doit son surnom Frugi à l'intégrité de sa conduite[4].

Notes et référencesModifier

  1. Cicéron, Verrines, 2.3.195 ; Brutus, 106.
  2. Fastes capitolins, [1].
  3. Cicéron, Pro Fonteio, 39 ; Tusculanes, III, 48.
  4. Cicéron, Tusculanes, III, 16.

Articles connexesModifier