Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barrière.
Lucien Barrière
Lucien BarrièreO9.JPG
Lucien Barrière à Deauville (1988)
Biographie
Naissance
Décès
(à 67 ans)
Caen
Nationalité
Activités
Parentèle

Lucien Barrière est un chef d'entreprise et homme d'affaires français (né le à Rosières en Ardèche et mort le à Caen) héritier et fondateur du groupe Lucien Barrière (un des plus importants groupe de casinos, hôtels palaces, complexes touristiques de luxe et restaurants)[1].

BiographieModifier

Il naît dans une famille d'agriculteurs viticulteurs ardéchois.

En 1962, il est choisi par son oncle François André qui n'a pas de descendant[2] et qui se trouve à la tête de plusieurs sociétés spécialisées dans l'exploitation très prospère des casinos de Deauville, Cannes et La Baule (entre autres) et d'hôtels palaces (Normandy Barrière, Royal Barrière, Hôtel du Golf Barrière de Deauville entre autres) pour lui succéder et pour l'initier à son savoir-faire[3].

En 1959, il devient d'abord administrateur du groupe. Il continue à développer pendant trente ans avec succès l'empire Barrière avec la même politique que son prédécesseur : luxe, exception, perfection, élégance, raffinement, convivialité, art de vivre à la française…

Il épouse Martha Szentgyörgyi (décédée le 11 octobre 2008), une danseuse hongroise, qui a déjà une fille d'une précédente union, Diane, née en 1957, que Lucien Barrière adopte et élève comme sa propre fille. Il lui enseigne son savoir-faire, avant de la désigner à son tour comme héritière unique de son luxueux empire[4].

En 1962, il fonde le groupe Lucien Barrière dont il est PDG[5], l'une des premières sociétés françaises gérantes de casinos et d'hôtels de luxe.

En 1975, Lucien Barrière contribue financièrement à la création du Festival du cinéma américain de Deauville, aux côtés du maire de Deauville Michel d'Ornano, d'André Halimi et de Lionel Chouchan, qui en ont eu l'idée[6].

En 1990, il décède au CHU de Caen d’un arrêt cardiaque à l'âge de 67 ans, au cours d’une angioplastie coronaire réalisée par le Pr Grollier qui se complique. Diane, mariée avec le notaire Dominique Desseigne, succède donc à son père adoptif à la tête du groupe et poursuit avec succès la politique de ses deux prédécesseurs. Mais elle est victime en juillet 1995 d'un grave accident d'avion qui la laisse tétraplégique, avant de mourir en mai 2001, à 44 ans[7],[8].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Rey, L'Oncle, roman biographique, éditions Plon, 2002

Articles connexesModifier

Article détaillé : Groupe Lucien Barrière.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier