Ouvrir le menu principal

Lucas Hernandez

joueur de football français
Ne pas confondre avec le footballeur uruguayen Lucas Hernández Perdomo.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucas Hernández et Hernández.

Lucas Hernandez
Image illustrative de l’article Lucas Hernandez
Lucas Hernandez avec l'équipe de France en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Numéro 21
Biographie
Nom Lucas François Bernard Hernandez
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (23 ans)
Lieu Marseille (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 2014-
Poste Défenseur
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
2005-2007Drapeau : Espagne Rayo Majadahonda
2007-2014Drapeau : Espagne Atlético Madrid
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2014-2019Drapeau : Espagne Atlético de Madrid 110 0(1)
2019-Drapeau : Allemagne Bayern Munich000 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2012Drapeau : France France -16 ans 001 0(0)
2014Drapeau : France France -18 ans 002 0(0)
2014-2015Drapeau : France France -19 ans 013 0(0)
2015-2016Drapeau : France France -20 ans 003 0(0)
2016-2017Drapeau : France France espoirs 009 0(0)
2018-Drapeau : France France 015 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 juillet 2019

Lucas Hernandez, né le à Marseille, est un footballeur international français qui évolue au poste de défenseur au Bayern Munich.

Frère de Theo Hernandez et fils de Jean-François Hernandez, il remporte la Coupe du monde 2018 avec l'Équipe de France. Titulaire au poste d'arrière gauche, il délivre deux passes décisives lors de la phase à élimination directe, pour l'égalisation à 2-2 de Benjamin Pavard face à l'Argentine en huitièmes de finale (4-3), et pour le quatrième but français marqué par Kylian Mbappé en finale face à la Croatie (4-2).

Le 27 mars 2019, Lucas Hernandez s'engage avec le Bayern Munich, le transfert prenant effet le 1er juillet 2019. La transaction, qui avoisine les 80 millions d'euros, fait de lui le deuxième défenseur le plus cher de l'histoire derrière Virgil van Dijk.

Sommaire

BiographieModifier

Le père de Lucas, Jean-François Hernandez, est footballeur professionnel de 1985 à 2002, au poste de défenseur central, au Toulouse FC, au FC Sochaux, à l'Olympique de Marseille (ville où sont nés Lucas et Théo), et à partir de 1998 en Espagne, au SD Compostela, au Rayo Vallecano puis à l'Atlético de Madrid. Les parents de Lucas divorcent alors qu'il est enfant et il n'a plus de contact avec son père depuis lors[1]. Il parle mieux l'espagnol que le français, cependant il a gardé le contact avec le reste de sa famille qui vit en France[2]. Vivant en Espagne depuis l'âge de six ans avec sa mère et son frère Theo, Lucas Hernandez y fait ses études et commence sa carrière. Theo Hernandez, est également footballeur professionnel arrière gauche à la Real Sociedad après avoir été formé, lui aussi, à l'Atlético.

Depuis le , Lucas Hernandez est le papa d'un petit garçon prénommé Martin[3].

Carrière en clubModifier

Atlético MadridModifier

Lucas Hernandez dispute quatre matchs avec l'équipe première de l'Atlético de Madrid en 2014-2015. En 2015-2016, il ne fait pas partie des titulaires en début de saison et évolue alors avec l'Atlético de Madrid B ou en Youth League. Cette situation l'amène à solliciter un départ à mi-saison, ce qui n'est pas accepté par l'encadrement madrilène. À partir de février, les blessures successives de José María Giménez, Stefan Savić et Diego Godín amènent l'entraîneur Diego Simeone à donner du temps de jeu à Lucas Hernandez, qui découvre ainsi la Ligue des champions[4]. Titulaire lors du quart de finale aller qui oppose l'Atlético de Madrid au FC Barcelone, il dispute également la finale perdue par son club aux tirs au but (5-3) en remplaçant à la 109e minute Filipe Luís.

En août 2016, son contrat est prolongé jusqu'en 2020[5], puis le 1er mai 2017 jusqu'en 2022.

Il remporte son premier trophée continental en gagnant la finale de la Ligue Europa en 2018 face à Marseille 3-0.

Après le titre mondial avec l'équipe de France, Lucas Hernandez se blesse (entorse du genou droit) lors d'un match de Liga face à Alavés, le 8 décembre 2018. Il revient en janvier, mais se blesse à nouveau (distension d'un ligament sur la face interne du genou droit)[6]. Il n'est pas présent avec l'équipe de France pour les deux premiers matches éliminatoires de l'Euro 2020 les 21 et 25 mars en Moldavie (4-1) et contre l'Islande (4-0).

Transfert au Bayern MunichModifier

Le , Lucas Hernandez s'engage pour cinq ans avec le Bayern Munich, le transfert prenant effet le 1er juillet suivant[7]. Il est alors le deuxième défenseur le plus cher de l'histoire après Virgil van Dijk, transféré de Southampton à Liverpool en janvier 2018.

En équipe de FranceModifier

 
Lucas Hernandez sous le maillot de l'équipe de France en 2018.

Lucas Hernandez compte plusieurs sélections en équipes de France de jeunes. Il joue ainsi une fois avec l'équipe de France des moins de 16 ans, deux fois avec les moins de 18 ans, treize fois dans la catégorie des moins de 19 ans, et trois fois avec les moins de 20 ans[8].

Il participe avec les moins de 19 ans au championnat d'Europe des moins de 19 ans 2015 organisé en Grèce. La France atteint les demi-finales de la compétition, en étant battu par l'Espagne.

Appelé en mars 2016 avec les espoirs, il ne peut disputer une rencontre en raison d'une blessure au dos[9]. En juin, il renonce à nouveau à participer à un match de l'équipe de France espoirs en raison d'une lombalgie[10].

Sollicité pour intégrer la sélection espagnole en jeunes[11] puis en senior, alors qu'il est sans nouvelles de l'équipe de France,

Le , il est convoqué en équipe de France par Didier Deschamps pour deux matchs amicaux[12]. Il déclare avoir accepté sans hésitation sa convocation, ajoutant « mon pays, c'est la France » et que ce choix est définitif[2]. Il entre en jeu pour sa première sélection en cours du match contre la Colombie le et obtient sa première titularisation en Russie le . Retenu parmi les vingt-trois joueurs français pour la Coupe du monde 2018, il s'impose comme titulaire durant la compétition et se montre décisif face à l'Argentine en 8es de finale avec un centre repris par Benjamin Pavard, qui égalise alors pour les Bleus. Il récidive en finale face à la Croatie, où il délivre une passe décisive à Kylian Mbappé, auteur du quatrième but français. Il est sacré champion du monde à l'issue de ce match.

Style de jeuModifier

Qualifié de « polyvalent », Hernandez commence au niveau professionnel au poste d'arrière gauche bien que son poste de prédilection soit celui de défenseur central. Ses points forts sont son intelligence de jeu, sa combativité et sa rapidité[4],[13].

Statistiques détailléesModifier

En clubModifier

Statistiques de Lucas Hernandez au 30 avril 2019[14]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2014-2015   Atlético de Madrid Liga 1 0 3 0 - - - - - - - 4 0
2015-2016   Atlético de Madrid Liga 10 0 2 0 - - C1 4 0 - - 16 0
2016-2017   Atlético de Madrid Liga 15 0 5 0 - - C1 4 0 - - 24 0
2017-2018   Atlético de Madrid Liga 27 0 6 0 - - C1+C3 3+8 0+0 - - 44 0
2018-2019   Atlético de Madrid Liga 14 1 2 0 - - C1 5 0 1 0 22 1
Total sur la carrière 67 1 18 0 - - - 24 0 1 0 110 1

En sélection nationaleModifier

Statistiques de Lucas Hernandez au 27 mars 2019
Saison Sélection Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Compétition M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2017-2018   France Coupe du monde 2018 7 0 2 - - - 5 0 0 12 0 2
2018-2019   France Ligue des nations 2018-2019 3 0 1 - - - - - - 3 0 1
Total sur la carrière 10 0 3 - - - 5 0 0 15 0 3

Liste des matchs internationauxModifier

PalmarèsModifier

En clubModifier

Avec le club de l'Atlético de Madrid, Hernandez atteint la finale de la Ligue des champions en 2016. Il est vainqueur de la Ligue Europa en 2018 puis remporte également la Supercoupe d'Europe la même année.

En sélectionModifier

Lucas Hernandez remporte la Coupe du monde 2018 avec l'équipe de France.

DécorationModifier

Fait diversModifier

À la suite d'une altercation nocturne avec sa compagne à leur domicile le 3 février 2017, Lucas Hernandez est condamné avec elle par la justice espagnole à 31 jours de travaux d'intérêt général et six mois d'éloignement (500 m minimum l'un de l'autre)[17]. Le 24 janvier 2018, le parquet de Madrid requiert contre lui une peine d'un an de prison (équivalent à du sursis) pour non-respect de cet ordre d'éloignement[18].

Notes et référencesModifier

  1. Maxime Marin, « Lucas Hernandez, un fils prodige à l'Atlético de Madrid », sur goal.com/fr, .
  2. a et b « Hernandez: "Mon pays, c'est la France" », beIN SPORTS France,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2018).
  3. (es) Rédaction, « Atlético », sur Mundo Deportivo, (consulté le 5 août 2018)
  4. a et b Jonathan Murciano, « Atlético-Bayern: de la Youth League au dernier carré de la C1, la folle ascension de Lucas Hernandez », sur eurosport.fr, .
  5. « Atlético de Madrid : Lucas Hernandez prolonge », sur mercato365.com, .
  6. https://www.eurosport.fr/football/liga/2018-2019/liga-atletico-madrid-rechute-pour-lucas-hernandez-costa-et-savic-reviennent_sto7140941/story.shtml
  7. Transferts : Lucas Hernandez (Atlético de Madrid) signe au Bayern Munich, lequipe.fr, 27 mars 2019
  8. « Fiche de Lucas Hernandez », sur FFF.fr.
  9. « Espoirs : Lucas Hernandez forfait contre la Macédoine », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  10. « Espoirs : Lucas Hernandez out contre l'Italie », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  11. Bilel Ghazi, « Lucas Hernandez, bilingue en défense », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  12. « Lucas Hernandez : la France par défaut ? », leparisien.fr,‎ 2018-03-16cet07:29:17+01:00 (lire en ligne, consulté le 17 mars 2018).
  13. Vincent Bregevin, « Hernandez, un soldat digne du Cholo », sur eurosport.fr, .
  14. « Fiche de Lucas Hernandez », sur footballdatabase.eu.
  15. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en gris si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  16. Décret du 31 décembre 2018 portant promotion et nomination, legifrance.gouv.fr, 1er janvier 2019.
  17. « Un international espoir français condamné pour « violences domestiques » », sur lefigaro.fr, .
  18. « Espagne : prison requise contre Lucas Hernandez pour non-respect de sa condamnation », RFI,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mars 2018).

Liens externesModifier