Lucas Biglia

footballeur argentin

Lucas Biglia
Image illustrative de l’article Lucas Biglia
Biglia avec l'Argentine pendant la Coupe du monde 2018.
Situation actuelle
Équipe İstanbul Başakşehir
Numéro 20
Biographie
Nom Lucas Rodrigo Biglia
Nationalité Argentin
Italien
Nat. sportive Argentin
Naissance (37 ans)
Mercedes (Argentine)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 2003-
Poste Milieu défensif
Pied fort Droit
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2003-2005 Argentinos Juniors017 0(1)
2005-2006 CA Independiente049 0(0)
2006-2013 RSC Anderlecht303 (16)
2013-2017 Lazio Rome133 (16)
2017-2020 AC Milan070 0(2)
2020-2022 Fatih Karagümrük072 0(5)
2022- İstanbul Başakşehir018 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003 Argentine -17 ans003 0(1)
2005 Argentine -20 ans008 0(1)
2011-2018 Argentine058 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Lucas Rodrigo Biglia, né le à Mercedes (Argentine), est un footballeur international argentin qui évolue au poste de milieu défensif à İstanbul Başakşehir.

BiographieModifier

Carrière en clubModifier

Débuts en ArgentineModifier

Il est formé à l'Argentinos Juniors avant d'évoluer dans le club argentin CA Independiente. En 2005, il gagne la Coupe du monde des moins de 20 ans avec l'équipe d'Argentine, avec Lionel Messi, dont il est le capitaine.

Anderlecht (2006-2013)Modifier

Alors qu'il était également convoité par le Valence CF et le Villarreal CF, Biglia signe en un contrat de quatre ans, avec option pour une année supplémentaire, au Royal Sporting Club d'Anderlecht, le club bruxellois champion de Belgique 2005-2006, équipe avec laquelle il peut s'exprimer en Ligue des champions[1]. Il rejoint dans ce club son ancien coéquipier à l'Independiente Nicolas Frutos et porte désormais le maillot numéro 5.

Excellent récupérateur, très créatif et titulaire incontestable du onze d'Anderlecht[2] avec lequel il remporte le championnat, il est élu meilleur jeune au terme de la saison 2006-2007 et il est régulièrement comparé par la presse bruxelloise à Fernando Redondo[3].

Il intéresse alors de nombreux grands clubs européens, dont le FC Barcelone, l'Inter Milan, et Valence. Son club estime sa valeur à plus ou moins 10 000 000 euros[4]. Lors du mercato d'été de 2009, il est convoité par le club de Naples et aussi par les Turcs de Fenerbahce et Galatasaray. Biglia reste finalement au Sporting d'Anderlecht, le club bruxellois ne souhaitant pas se séparer de l'un de ses meilleurs joueurs.

Le Sporting ne regrette pas de l'avoir gardé : la saison 2009-2010 est sans doute sa meilleure. C'est par lui que la plupart des ballons transitent.[réf. nécessaire]

Le RSC Anderlecht survole le championnat belge et réalise une excellente saison en Ligue Europa dans laquelle Lucas Biglia inscrit un but important, le , lors du déplacement à l'Athletic Bilbao en 16e de finale. C'est son second but européen après celui marqué le en Ligue des champions face à l'AEK Athènes.

Selon les médias, le Milan AC l'aurait inscrit sur ses tablettes[5] ainsi que de nombreux grands clubs européens, son profil technique et sa classe intrinsèque[6] le rapprochant vaguement de l'ancien joueur argentin Redondo[3].

Au cours de l'année 2011-2012, il remporte le titre de champion de Belgique avec le Royal Sporting club d'Anderlecht et le titre de meilleur joueur d'Anderlecht décerné par les supporteurs. Malgré de nombreuses rumeurs qui l'envoient une nouvelle fois un peu partout en Europe (Milan, Real Madrid, Arsenal), le joueur décide de rester à Anderlecht.

Au mercato de sous le prétexte de migraines dues au stress, il fait le forcing pour baisser sa clause de départ, en ne participant pas au stage hivernal de son club, le Royal Sporting Club d'Anderlecht. Une attitude très peu appréciée par les supporters de son club et également dans la direction, lui envoyant même un huissier et un médecin en Argentine[7].

En , via un coup franc dévié par le mur de SV Zulte Waregem, il permet à son équipe d'obtenir un match nul qui offre un 32e titre de champion de Belgique au RSC Anderlecht. À l'issue de ce match, il déclare à la presse, qu'il vient de disputer son dernier match avec le club bruxellois.

Lazio Rome (2013-2017)Modifier

En , Biglia signe un contrat de 5 ans en faveur de la Lazio Rome pour un montant estimé à 5,5 millions d'euros[8].

AC Milan (2017-2020)Modifier

Le , Biglia s'engage pour trois ans avec l'AC Milan[9].

Fatih Karagümrük (depuis 2020)Modifier

Le , libre de tout contrat, Biglia signe pour un an au Fatih Karagümrük, club turc promu en Süper Lig[10].

Biglia est titulaire lors de son premier match de championnat le contre le Gaziantep FK[11].

En équipe nationaleModifier

En , il reçoit un avis de présélection en équipe nationale argentine pour une rencontre amicale contre le Japon. Puis en , il est convoqué en équipe d'Argentine pour une rencontre amicale face à la célèbre équipe du Brésil.

C'est le qu'il reçoit véritablement sa première sélection sous le maillot de l'Argentine. Il joue en effet quelques minutes lors d'un match amical face au Portugal (2-1).

Le , il est titulaire et joue tout le match face au Costa Rica (0-0). Bien que l'Argentine soit passée à côté de son sujet, il est le meilleur homme sur le terrain. Il porte même le brassard de capitaine toute la seconde mi-temps.

Le , il est sélectionné pour participer au Mondial 2014 au Brésil avec l'Argentine.

Lors de la Coupe du monde 2014, il est titularisé à partir des quarts de finale jusqu’à la finale[12].

Le , Biglia marque son unique but pour l'Argentine contre la Colombie et offre une victoire 1-0 dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2018[13].

En , il participe à la Copa América Centenario. L'Argentine perd en finale face au Chili aux tirs au but ; Biglia rata le sien[14].

Convoqué pour la Coupe du monde 2018, Biglia ne joue que le premier match contre l'Islande avant d'être relégué sur le banc des remplaçants. Il prend sa retraite internationale après l'élimination de l'Albiceleste contre la France en huitièmes de finale (4-3)[15].

StatistiquesModifier

Statistiques détailléesModifier

Statistiques de Lucas Biglia au
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  Argentine Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2003-2004   Argentinos Juniors D2 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
2004-2005   Argentinos Juniors D1 15 1 2 - - - - - - - - - - - - - 15 1 2
Sous-total 17 1 2 - - - - - - - - - - - - - 17 1 2
2004-2005   CA Independiente D1 11 0 1 - - - - - - - - - - - - - 11 0 1
2005-2006   CA Independiente D1 38 0 6 - - - - - - - - - - - - - 38 0 6
Sous-total 49 0 7 - - - - - - - - - - - - - 49 0 7
2006-2007   RSC Anderlecht D1 33 1 4 6 0 1 1 0 0 C1 6 0 1 - - - 46 1 6
2007-2008   RSC Anderlecht D1 30 1 0 7 0 0 1 0 0 C1+C3 2+10 0 0+2 - - - 50 1 2
2008-2009   RSC Anderlecht D1 32 2 2 1 0 0 1 0 0 C1 1 1 0 - - - 35 3 2
2009-2010   RSC Anderlecht D1 34 1 8 2 1 0 - - - C1+C3 3+9 0+2 0 - - - 48 4 8
2010-2011   RSC Anderlecht D1 26 0 0 1 0 0 1 0 1 C1+C3 2+5 0 0 6 0 0 41 0 1
2011-2012   RSC Anderlecht D1 30 2 9 1 0 0 - - - C3 7 0 1 - - - 38 2 10
2012-2013   RSC Anderlecht D1 36 5 8 4 0 0 1 0 0 C1 10 0 0 4 0 0 55 5 8
Sous-total 221 12 31 22 1 1 5 0 1 - 55 3 4 10 0 0 313 16 37
2013-2014   Lazio Rome Serie A 26 2 0 1 0 0 1 0 0 C3 4 0 1 16 0 1 48 2 2
2014-2015   Lazio Rome Serie A 27 3 2 4 1 1 - - - - - - - 9 0 1 40 4 4
2015-2016   Lazio Rome Serie A 27 4 3 2 0 0 1 0 0 C1+C3 1+5 0+1 0+2 10 1 0 46 6 5
2016-2017   Lazio Rome Serie A 29 4 3 5 1 0 - - - - - - - 7 0 0 41 5 3
Sous-total 109 13 8 12 2 1 2 0 0 - 10 1 3 42 1 2 175 17 14
2017-2018   AC Milan Serie A 28 1 1 4 0 0 - - - C3 5 0 0 6 0 0 43 1 1
2018-2019   AC Milan Serie A 16 1 0 1 0 0 - - - C3 2 0 0 - - - 19 1 0
2019-2020   AC Milan Serie A 14 0 1 - - - - - - - - - - - - - 14 0 1
Sous-total 58 2 2 5 0 0 - - - - 7 0 0 6 0 0 76 2 2
2020-2021   Fatih Karagümrük Süper Lig 35 3 2 - - - - - - - - - - - - - 35 3 2
2021-2022   Fatih Karagümrük Süper Lig 33 1 5 4 1 1 - - - - - - - - - - 37 2 6
Sous-total 68 4 6 4 1 1 - - - - - - - - - - 72 5 7
Total sur la carrière 522 32 56 43 4 3 7 0 1 - 72 4 7 58 1 2 702 41 69

But internationalModifier

PalmarèsModifier

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « L'Argentin Lucas Biglia quatre ans à Anderlecht », sur lalibre.be, .
  2. « Anderlecht – Lucas Biglia vers la Premier League », sur espoirsdufootball.com, .
  3. a et b « Biglia, la surprise du mercato ? », sur footgoal.net, (consulté le ).
  4. Christophe Da Silva Costa, « Van Holsbeeck: "Biglia? C'est 10,25 millions d'euros" », sur 7sur7.be, (consulté le ).
  5. Yves Taildeman, « L'AC Milan s'informe pour Biglia », sur dhnet.be, .
  6. « Massimo Bruno: "Biglia, c'est la classe totale" », sur sportmagazine.levif.be, .
  7. « Fadiga: "L'attitude de Biglia n'est pas très classe" », sur rtbf.be, .
  8. « Biglia rejoint la Lazio (off.) », L'Équipe, .
  9. « Lucas Biglia (Lazio) s'engage trois ans avec l'AC Milan (officiel) », L'Équipe, .
  10. « Lucas Biglia signe en Turquie à Karagümrük », L'Équipe, .
  11. « Feuille du match Gaziantep FK vs. Fatih Karagümrük », sur soccerway.com, .
  12. Sylvain Mornet, « L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire », France 24, .
  13. Ruben Curiel, « L'Argentine bat une apathique Colombie », So Foot, .
  14. Ruben Curiel, « Le Chili, encore, encore », sur So Foot,
  15. « Lucas Biglia (Argentine) annonce lui aussi sa retraite internationale », L'Équipe, .

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :