Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Luka, Luca et LUCA.

Sommaire

PrénomModifier

Lucas est un prénom fêté le 18 octobre. Lucas est la forme écrite latinisée du grec λουκας, prénom d'un disciple de saint Paul, Lucas ( Luc, de nos jours), à qui on attribue la rédaction du troisième évangile et des Actes des Apôtres. On a fait ensuite de Luc le saint patron des médecins, des chirurgiens et des artistes.

Le prénom latin vient du grec d'Asie Mineure Λουκᾶς Loukâs. Ce dernier dispose de trois origines possibles :

  • Classiquement on l'associe au mot λευκός leukos (« blanc, lumière, pur ») qui vient de la racine de l’indo-européen commun *leuk- (« lumière, clarté »)[1].
  • L'autre hypothèse souvent retenue est qu'il serait le diminutif de Λουκᾶνος, Loukânos (« habitant de, qui vient de Lucanie (région d'Asie mineure) »)[1], en latin Lucanus.
  • Une troisième hypothèse solide vient de la Thrace ; le nom est en effet attesté sur des ex-voto et des stèles ; il est probable que ce nom thrace soit formé sur la racine du mot qui désigne le loup (λύκος lukos), issue de l’indo-européen commun *wĺ̥kwos > lu-k / lu-p- / wol-f (« loup »)[1]. Cette reconstitution de la racine du « loup » doit être considérée comme purement hypothétique.
  • en latin lux veut dire « lumière ». Lucas a pour autres formes Luca, Lucca, Lucka, Luckas, Luka, Lukas[2] et Lukasz.

Personnalités portant ce prénomModifier

Personnalités portant ce patronymeModifier

Cinéma et télévisionModifier

ChansonsModifier

Autre usage du nomModifier

ToponymesModifier

Lucas est un nom de lieu notamment porté par :

Notes et référencesModifier

  1. a b et c André Sauge, Jésus de Nazareth contre Jésus-Christ, Publibook, 2012
  2. Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des prénoms, Paris, Larousse, , 675 p. (ISBN 978-2-03-583728-8), p. 403.