Luc Frieden

homme politique luxembourgeois

Luc Frieden
Illustration.
Luc Frieden.
Fonctions
Ministre luxembourgeois des Communications et des Médias

(7 mois et 4 jours)
Premier ministre Jean-Claude Juncker
Gouvernement Juncker-Asselborn II
Prédécesseur François Biltgen
Successeur Xavier Bettel
Ministre de la Défense

(1 an, 6 mois et 22 jours)
Premier ministre Jean-Claude Juncker
Gouvernement Juncker-Asselborn I
Prédécesseur Charles Goerens
Successeur Jean-Louis Schiltz
Ministre des Finances[N 1]

(15 ans, 10 mois et 4 jours)
Premier ministre Jean-Claude Juncker
Gouvernement Juncker-Poos II
Juncker-Polfer
Juncker-Asselborn I et II
Prédécesseur Marc Fischbach
Successeur Pierre Gramegna
Ministre de la Justice

(11 ans, 5 mois et 23 jours)
Premier ministre Jean-Claude Juncker
Gouvernement Juncker-Poos II
Juncker-Polfer
Juncker-Asselborn I
Prédécesseur Marc Fischbach
Successeur François Biltgen
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Esch-sur-Alzette (Luxembourg)
Nationalité luxembourgeoise
Parti politique CSV
Diplômé de Université du Luxembourg
Faculté de droit de Harvard
Profession Avocat

Luc Frieden, né le à Esch-sur-Alzette (Luxembourg), est un homme politique luxembourgeois, membre du Parti populaire chrétien-social (CSV).

Il a été ministre des Finances et du Budget de 2009 à 2013. Depuis il est président de la Deutsche Bank Luxembourg[1].

Formation et début de carrièreModifier

Après ses études secondaires à l'Athénée de Luxembourg (1982), Luc Frieden fait des études de droit à Luxembourg, à Paris (maîtrise en droit, 1986), à Cambridge (Master of Comparative Law and Legal Philosophy, 1987) et à l'université Harvard (Master of Laws, 1988). En parallèle, il suit des cours à la John F. Kennedy School of Government.

De 1989 à 1989, Luc Frieden est avocat au barreau de Luxembourg-ville et enseigne le droit aux Cours supérieurs de Luxembourg (le précurseur de la future université du Luxembourg). De 1981 à 1994, il présente régulièrement des émissions de droit et de politique internationale sur la chaîne en langue luxembourgeoise de RTL.

Carrière politiqueModifier

En 1994, Luc Frieden est élu à la Chambre des députés sur la liste électorale du Parti populaire chrétien social.

Le , il est nommé ministre de la justice, du budget et des relations avec le parlement au sein du gouvernement Juncker-Poos. Il est aussi chargé de l'élaboration des modalités de l'introduction de l'Euro.

Après les élections législatives de , il est reconduit dans les mêmes fonctions ministérielles (gouvernement Juncker-Polfer).

De 2004 à 2009, il est à nouveau ministre de la justice, du budget et de la défense (ce dernier poste jusqu'en ) du gouvernement Juncker-Asselborn I.

À partir du , Luc Frieden a été ministre des finances et du budget au sein du gouvernement Juncker-Asselborn II.

Il a été de 2008 à 2014 président de la Fondation de Luxembourg.

En , il annonce ne pas se présenter comme candidat à la présidence du CSV[2].

Vie privéeModifier

Luc Frieden est marié et père de deux enfants.

CitationsModifier

« Notre place financière est totalement européenne et applique toutes les règles de lutte contre la criminalité financière »

— Luc Frieden, juin 2006

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Portefeuille du Trésor ajouté le . Les portefeuilles du Budget et du Trésor fusionnent le pour devenir celui des Finances.

RéférencesModifier

  1. « Memorial C », sur www.etat.lu (consulté le )
  2. Nicolas Léonard, « Luc Frieden ne briguera pas la présidence du CSV », Paperjam News,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :