Ouvrir le menu principal

Lucé (Orne)

ancienne commune française du département de l'Orne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucé.

Lucé
Lucé (Orne)
Place devant l'église Saint-Gilles.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Alençon
Canton Bagnoles-de-l'Orne
Intercommunalité Communauté de communes Andaine-Passais
Maire délégué Jean-Marie Dumesnil
2014-2020
Code postal 61330
Code commune 61239
Démographie
Gentilé Lucéens
Population 77 hab. (2016)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 00″ nord, 0° 35′ 46″ ouest
Altitude Min. 128 m
Max. 172 m
Superficie 6,09 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Juvigny-Val-d'Andaine
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Lucé

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Lucé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Lucé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Lucé

Lucé est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Juvigny-Val-d'Andaine.

Elle est peuplée de 77 habitants[Note 1].

Sommaire

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Luciacum et Luciaco avant le XIe siècle[réf. nécessaire].

Le nom de Lucé est dérivé du nom Lucius[réf. nécessaire].

Le gentilé est Lucéen.

HistoireModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Au IVe siècle, saint Liboire, évêque du Mans fit bâtir l'église de Lucé « Fecit ecclesias de luciaco », dans une campagne d'évangélisation. Elle fut érigée sous les patrons saint Loup et saint Gilles. Aujourd'hui encore, l'église est dédiée à saint Gilles. Elle fut construite au XVIIe siècle.

La paroisse de Lucé formait à ses débuts une baronnie, propriété de la famille de Lucé et dépossédée sous Philippe-Auguste. Celle-ci comprenait dix-neuf fiefs, situés sur les paroisses de Lucé, La Baroche, Saint-Front, et Avrilly. Le moulin principal était celui de Bazeille, sur le ruisseau du même nom. On trouvait à Lucé trois principaux manoirs : Cheviers, la Brisollière et la Chauvière. Plusieurs grandes familles sont originaires de cette paroisse ou s'y sont établies, en particulier, les de Lucé, mais aussi les de Royers, les Silleur.

Au milieu du XIIe siècle, Lucé appartient à Richard de Lucé. Quand la famille de Lucé est dépossédée de ses terres, le fief est alors remis à Robert de Quincé. Depuis cette époque, Lucé est confondu avec la vicomté de Domfront.

À l'origine, Perrou faisait partie intégrante de la paroisse de Lucé. Ce n'est qu'en 1853 que les paroisses furent distinguées. Puis, en 1886, la commune de Perrou est créée, se séparant ainsi définitivement de Lucé.

Le , Lucé intègre avec six autres communes la commune de Juvigny-Val-d'Andaine[2] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de La Baroche-sous-Lucé, Beaulandais, Juvigny-sous-Andaine, Loré, Lucé, Saint-Denis-de-Villenette et Sept-Forges deviennent des communes déléguées et Juvigny-sous-Andaine est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995[3] décembre 2015 Jean-Marie Dumesnil[4] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de sept membres dont le maire et un adjoint[4]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Juvigny-Val-d'Andaine le jusqu'en 2020 et Jean-Marie Dumesnil devient maire délégué.

DémographieModifier

En 2016, la commune comptait 77 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Lucé[5]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Lucé a compté jusqu'à 949 habitants en 1876, dix ans avant la scission de Perrou. Elle est en 2008 la commune la moins peuplée du canton de Juvigny-sous-Andaine.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
584598571552630659593650661
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
598587590747949903301274275
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
245247244201199189192182200
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1861521361291251031028371
2016 - - - - - - - -
77--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • A. Surville, Domfront et les premiers barons de Lucé dans "Bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orne". Premier Bulletin. Alençon: Société historique et archéologique de l'Orne, 1904-1951. [1]

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

RéférencesModifier

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « Recueil des actes administratifs de décembre 2015 », sur le site de la préfecture de l'Orne (consulté le 25 janvier 2016).
  3. « Le maire ne se représente pas aux élections municipales », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 décembre 2015)
  4. a et b Réélection 2014 : « Lucé (61330) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 avril 2014)
  5. Date du prochain recensement à Lucé, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :