Luis de Zúñiga y Requesens

personnalité politique espagnole

Luís de Zúñiga y Requesens (Barcelone, - Bruxelles, ) fut gouverneur des Pays-Bas espagnols.

Luis de Zúñiga y Requesens
Image dans Infobox.
Fonctions
Ambassadeur d'Espagne près le Saint-Siège (d)
Gouverneur des Pays-Bas espagnols
Titre de noblesse
Gouverneur du duché de Milan
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Noms de naissance
Luis de Requesens y Zúñiga, Lluís de Requesens i ZúñigaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Diplomate, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflit

Il fut le guide de don Juan d'Autriche dans plusieurs guerres et jusqu'à Lépante (1568-71).

BiographieModifier

Courtisan et diplomate, il s'attira les bonnes grâces de Philippe II en 1563 comme émissaire à Rome. Promu en 1568 lieutenant-général, il fut chargé par le roi d'assister Jean d'Autriche au cours de la répression de la Révolte des Alpujarras puis à la bataille de Lepante, et de contenir le tempérament fougueux de ce prince, dont le monarque se défiait[1].

Philippe II, dont il avait su gagner la confiance, l’éleva au rang de Grand-commandeur de Castille et même, en 1572, le nomma gouverneur de Milan (un poste habituellement réservé à la plus haute noblesse). Il gouverna avec modération à ce poste, bien qu'il se heurtât violemment à l'archevêque Charles Borromée[1].

En 1573, il remplaça le duc d'Albe dans le gouvernement des Pays-Bas pour y apaiser la situation. Il y essaya une politique modérée, mais dut faire face à des difficultés insurmontables. Après quelques alternatives de succès et de revers dans sa lutte contre les États Généraux et Louis de Nassau, frère de Guillaume Ier d'Orange-Nassau, il mourut de maladie au siège de Zierikzee, en 1576. Son disciple, Don Juan d'Autriche est nommé pour lui succéder et gagne les Pays-Bas en traversant la France hostile déguisé en valet pour arriver finalement à Marche-en-Famenne où il est empêché d'aller à Bruxelles par la présence des troupes des États Généraux en rébellion.

Portraits du gouverneur Luis de Requesens
Pour l’Histoire de la guerre des Païs-Bas, du R.P. Famien Strada traduite par P. Du Ryrer (1727). 
Par Carlos Múgica y Pérez pour l’Historia de la Marina Real Española (1854). 


NoteModifier

  1. a et b (en) « Requesens, Luis de Zuniga y », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [Luis de Zuniga y   (en) Lire en ligne sur Wikisource]

SourceModifier

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Luis de Zúñiga y Requesens » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

Voir aussiModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :