Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Loyers (Dinant).

Loyers
Loyers (Namur)
Le château
Blason de Loyers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Commune Namur
Code postal 5101 (anciennement 5134)
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Loyersois(e)
Population 1 352 hab. (31/01/2019)
Densité 158 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 27′ nord, 4° 57′ est
Superficie 857 ha = 8,57 km2
Localisation
Localisation de Loyers
Localisation de Loyers dans la commune de Namur

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Loyers

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Loyers

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Loyers
Liens
Site officiel http://www.loyers.be

Loyers [lwajɛʁs][1] (en wallon : Loyi) est une section de la ville belge de Namur située en Région wallonne dans la province de Namur.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Sommaire

ÉtymologieModifier

D'après certaines sources , "Loyers" viendrait du dérivé latinisé "leiarium" - terre rocheuse en référence aux nombreuses carrières dans la localité. On trouvait aussi les graphies : "Loiu" (1234), "Loieu" (1240), "Loies" (1281), "Loier" (1284), "Loiers" (1297).

HistoireModifier

Au Moyen Âge, Loyers et Limoy, sa dépendance, faisaient partie du comté de Namur ; le comte y possédait la taille, les droits de mortemain et de formoture, ost et chevauchée ainsi que toute la justice (1289). Toutefois, dans son fief qui dépendait du comté de Looz, le seigneur de Loyers possédait le ban à son moulin. Un record (copie d'un texte officiel ancien de 1375) précise que le moulin banal en question est celui de Villenval sur le Samson. La seigneurie hautaine de Loyers fut engagée en 1753 à Marie-Thérèse d'Harscamp.

Quant à Bossimé, seigneurie hautaine érigée par lettres patentes du 1er avril 1653 au profit de Vincent d'Harscamp, elle fut élevée au rang de baronnie avec Lustin et La Marlière, sous le nom d'Harscamp en 1675. La seigneurie hautaine fut engagée à Marie-Thérèse d'Harscamp, veuve de Jean de Moitret, en 1753. À sa mort, un procès divisa les cousins germains héritiers du domaine et une transaction intervint en 1780 qui attribua Loyers à Adrien-Jean-Baptiste, comte de Lannoy. Le hameau de Limoy (Limaing, Limaigne, 1233- vocable d'origine germanique), était aussi une seigneurie hautaine engagée en 1753 à Willem-Théodore de Kessel ; elle resta aux mains de ses enfants jusqu'à l'époque révolutionnaire. Il y avait aussi, à Limoy, un fief dit "de Modave" de 14 bonniers. On trouve d'abord, comme tenant de ce fief, Clarembaut d'Atrives, puis Waldor de Modave, puis Rigal de Mozet et sa descendance, parmi laquelle Ernoul de Limaing (1562), de qui hérite Godefroid d'Eve, prévôt de Poilvache, dont Samson était une tête de font, qui vendit le fief en 1503 à Jeanne Charlet, épouse de Gérard de Maillen. En 1685, Agnès de Maillen lègue ses biens de Limoy à Louis Gérard de Waha, chanoine de Saint-Martin à Liège, et le fief demeura aux Waha jusque vers le milieu du XVIIIe siècle.

ÉconomieModifier

SportsModifier

La vie sportive du village est riche et diversifiée. Elle est aussi de fort bon niveau ; deux équipes du B.C. Loyers (basket-ball) évoluant dans les séries nationales, ainsi que l'équipe fanion du Borussia Loyers (futsal). Pour sa part, l'équipe A de la R.U.S. Loyers (football) évolue depuis quelques saisons dans la plus haute division provinciale.

TraditionsModifier

Les fêtes de la "Miaou"Modifier

Le 10 décembre 1977, sous l’impulsion de M. José Degest, une poignée de Loyersois se réunissait avec l’intention de constituer un comité pour l’organisation de la fête. Ce fut chose faite la semaine suivante, le 16 décembre. Ainsi était né le premier comité des Fêtes de la Miaou de Loyers. Il avait pour but, à l’époque, d’aider les clubs sportifs pour la construction d’un hall omnisports. La fête aurait lieu le 15 août 1978.

Monsieur José Degest est également l’inventeur de la "Miaou" la boisson à base de jus de fruit et de gin... Traditionnellement dégustée et réservée à l’occasion de la fête du 15 août.

Le Grand FeuModifier

Le Grand Feu de Loyers a lieu le samedi du week-end avant le Grand feu de Bouge, qui lui, a lieu le 1er dimanche de Carême (ou dimanche de Quadragésime) était aussi appelé "dimanche des Brandons".

Le grand feu de Bossimé-Loyers, allumé le jour du feu de Bouge n'a rien à voir avec le grand feu de Loyers.

Galerie d'imagesModifier

JumelageModifier

Loyers est jumelé avec la commune française de Loyettes, située dans le département de l'Ain et la région Rhône-Alpes.

AnnexeModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

NotesModifier

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters, Louvain-la-Neuve, 1994, p. 105.