Le Lowveld en Afrique du Sud désigne une zone de plaine de basse altitude, à l'inverse du Highveld. Son nom vient de l'Afrikaans veld qui veut dire « prairie » ou « champs ». Jusqu'au milieu du XXe siècle, le Lowveld était encore infesté par la mouche tsé-tsé qui transmet la maladie du sommeil appelée nagana chez les Zoulous[1]. Le paludisme est encore présent dans les régions de basse altitude[3].

NotesModifier

  1. Dietmar Steverding, The history of African trypanosomiasis[1]
  2. « Afrique du Sud. Vaccinations recommandées », Institut Pasteur (consulté le 27 octobre 2017)
  3. « Prévention du paludisme : Transmission toute l’année uniquement dans les zones est et nord-est de basse altitude : province de Mpumalanga (y compris le parc national Kruger), province de Limpopo et nord-est du KwaZulu-Natal jusqu’à la rivière Tugela, dans le sud. Risque plus élevé d’octobre à mai (saison des pluies)[2]. »

Articles connexesModifier