Lourenço da Souza Coïmbra

Lourenço da Souza Coïmbra est un trafiquant portugais d'esclaves du XIXe siècle.

BiographieModifier

Fils de Francisco José Coïmbra, gouverneur du Bié, Lourenço da Souza Coïmbra est nommé « Kwarumba » chez les Baluba et « Naha-Honjo » chez les Bayeke[1],[2]. Avec le trafiquant José-Antonio Alvez, il organise d'importantes razzias[3]. En 1875, Verney Lovett Cameron le rencontre et écrit à son sujet : « Entre tous ces chenapans, Lourenço Souza Coïmbra, fils du major Coïmbra de Bihé, méritait la palme... »[4]

Sa trace se perd après 1878.

Jules Verne, qui retranscrit de manière erronée les dires de Cameron en utilisant le récit A travers l'Afrique : voyage de Zanzibar à Benguela[5], l'utilise comme personnage dans son roman Un capitaine de quinze ans. Il y reçoit d'ailleurs un magistral coup de poing d'Austin, un autre personnage anti-esclavagistes[6].

BibliographieModifier

  • John Geddie, The Lake Regions of Central Africa: A Record of Modern Discovery, 1892, p. 197
  • René Pélissier, Les guerres grises: résistance et révoltes en Angola, 1845-1941, 1977, p. 75

Notes et référencesModifier

  1. Verney Lovett Cameron, Across Africa, 1877, p. 287
  2. Études d'histoire africaine no 6, 1974, p. 8
  3. Édouard Mendiaux, Histoire du Congo, 1961, p. 172
  4. Auguste Verbeken, Msiri, roi du Garenganze: l'homme rouge du Katanga, 1956, p. 91
  5. A travers l'Afrique : voyage de Zanzibar à Benguela, 1878, p. 357 ou la version publiée dans la revue Le Tour du monde, volume 33-34, 1877, p. 97
  6. Alexandre Tarrieu, Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne, vol. 1 : A-E, éditions Paganel, 2019, p. 205