Ouvrir le menu principal

Canis lupus lupus

Pour un article plus général, voir Canis lupus.
Canis lupus lupus
Description de cette image, également commentée ci-après
Loup gris commun au zoo de Worms (de), à Worms (Allemagne)
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Caniformia
Famille Canidae
Genre Canis
Espèce Canis lupus

Sous-espèce

Canis lupus lupus
(Linnaeus, 1758)

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après
  • Aire de répartition de Canis lupus lupus

Le Loup gris commun (Canis lupus lupus) est une des sous-espèces de Canis lupus, une espèce de canidés regroupant la plupart des loups, les chiens et les dingos. Il est également appelé loup eurasien, loup européen, loup des Carpates, loup des steppes et loup de Chine.

RépartitionModifier

À l'origine disséminé sur la plus grande partie de l'Eurasie, avec une limite méridionale délimitée par l'Himalaya, l'Hindou Kouch, le Kopet-Dag, le Caucase, la mer Noire et les Alpes, et une limite septentrionale comprise entre 60° et 70° de latitude.

Son aire de répartition s'est grandement réduite et on ne le retrouve presque plus en Europe de l'Ouest et à l'est de la Chine.

Actuellement, c'est le loup le plus commun en Europe et en Asie. Présent entre l'Europe de l'Ouest, la Scandinavie, la Mongolie et la chaîne de l'Himalaya, il ne survit principalement qu'en Asie centrale.

ComportementModifier

Les loups gris vivent principalement en meutes, organisées selon une hiérarchie bien précise. Cette dernière est dictée par un couple, dit "dominant" ou "alpha", qui est en général le seul de la meute à procréer, et qui impose la soumission aux autres membres de la meute.

C'est le chef de la meute qui ordonne le départ à la chasse, et c'est également lui qui se nourrit en premier lorsque la proie est abattue.

Une meute se compose en général d'une dizaine d'individus, mais des meutes d'une trentaine d'individus ont déjà été observées[1].


Le loup communique en utilisant différentes vocalisations, afin d'échanger avec le reste de la meute : grognements, jappements, gémissements. Le moyen de communication le plus utilisé chez les loups reste cependant le hurlement : il sert à garder une certaine cohésion dans la meute, à la rassembler, et à avertir les autres membres de la meute en cas de danger.

AlimentationModifier

Il s'agit d'un animal carnivore qui se nourrit de différentes espèces selon la taille de la meute. Il peut s'agir de cerfs, chevreuils, sangliers lorsque le groupe est petit. Il arrive parfois que les loups gris se nourrissent de très petites proies, telles que des marmottes, lièvres, renards, mais aussi de baies telles que des myrtilles et des airelles[1].

Pour les grosses meutes des régions septentrionales, les proies sont alors plus variées : élans, rennes, mouflons, chamois, lièvres, antilopes saïgas[réf. nécessaire].

MorphologieModifier

Il mesure environ 80 cm au garrot. Le mâle peut peser entre 30 à 40 kg, tandis que la femelle est plus légère : elle peut peser entre 25 à 30 kg[2].

Sa fourrure peut prendre différents coloris allant du blanc au noir, en passant par différentes teintes de gris.

La distinction mâle/femelle est très difficile, si l'on se base sur des critères visuels (sauf en cas de présence de pinceaux péniens).

Le loup gris commun dans la cultureModifier

SymboleModifier

Une louve est le symbole de la ville de Rome. En effet, selon la légende, Romulus et Rémus, les jumeaux ayant fondé la ville de Rome auraient été élevés par une louve[3].

Par ailleurs, cette louve figure sur l'écusson du club de football romain AS Roma.

SynonymesModifier

Selon MSW :

  • Canis lupus altaicus (Noack, 1911)
  • Canis lupus argunensis Dybowski, 1922
  • Canis lupus canus de Sélys Longchamps, 1839
  • Canis lupus communis Dwigubski, 1804
  • Canis lupus deitanus Cabrera, 1907
  • Canis lupus desertorum Bogdanov, 1882
  • Canis lupus flavus Kerr, 1792
  • Canis lupus fulvus de Sélys Longchamps, 1839
  • Canis lupus italicus Altobello, 1921
  • Canis lupus kurjak Bolkay, 1925
  • Canis lupus lycaon Trouessart, 1910
  • Canis lupus major Ogérien, 1863
  • Canis lupus minor Ogerien, 1863
  • Canis lupus niger Hermann, 1804
  • Canis lupus orientalis (Wagner, 1841)
  • Canis lupus orientalis Dybowski, 1922
  • Canis lupus signatus Cabrera, 1907

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. a et b Futura, « Loup gris », sur Futura (consulté le 14 octobre 2019)
  2. « Oncfs - Le Loup », sur www.oncfs.gouv.fr (consulté le 14 octobre 2019)
  3. Futura, « Fondation de Rome : la légende de Romulus et Rémus », sur Futura (consulté le 14 octobre 2019)