Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elion.
Loup-Denis Elion
Description de cette image, également commentée ci-après
Loup-Denis Elion au Festival des voix d'étoiles de Leucate le 27 octobre 2017.
Naissance (40 ans)
Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Artiste lyrique
Séries notables Scènes de ménages

Loup-Denis Elion est un acteur et chanteur (ténor) français, né le à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine). Il est connu notamment pour le rôle de Cédric dans la série télévisée Scènes de ménages (saison 1 à 9).

BiographieModifier

JeunesseModifier

Née d'une mère française et d'un père congolais, Loup-Denis Elion est le frère du chanteur/rappeur Sly Johnson, ancien membre du Saïan Supa Crew. Montrant peu d'intérêt pour les études, il suit une scolarité aménagée à partir de 13 ans. L'après-midi il chante dans le choeur d'enfant de la Maîtrise de Paris. Il joue également du violon pendant une quinzaine d'années. Adolescent, il pratique plusieurs sports dont l'escrime et le viet vo dao, mais aussi le jonglage et l'acrobatie[1]. Après avoir obtenu son baccalauréat, il se destine à la scène.

ActeurModifier

Loup-Denis Elion a suivi une formation au cours Florent. Il fait partie du groupe d'humoristes Le Comité de la Claque, qui acquiert une notoriété sur Internet pour ses fausses publicités mais surtout ses parodies de films[2]. Dans le cadre de ce groupe, il participe en tant que comédien et auteur à plusieurs émissions et séries : Milk Shake TV sur TF6[3] et NT1, La Caverne sur AB1, puis Le Ciné du Comité diffusé sur France 4 depuis octobre 2011.

En 2005, il joue le rôle de Siméon dans le court métrage Apparences de Thierry Boscheron[4].

Dans la série humoristique Nous ne sommes pas des saints, il interprète en 2008 dans un paradis déjanté l'ange Gabriel[5].

En 2009, c'est à nouveau sous la direction de Thierry Boscheron qu'il tourne dans Krach.

Cette même année, il est sélectionné dans une audition avec Audrey Lamy[2] avec laquelle il forme l'un des trois premiers couples qui font le succès[6] de Scènes de ménages sur M6.

Entre 2013 et 2015, il joue dans la pièce Open Space mise en scène par Mathilda May dans différents théâtres.

ChanteurModifier

Loup-Denis Elion a suivi une formation classique à la Maîtrise de Paris[7].

Comme ténor, il est membre du chœur de chambre Les Cris de Paris[8], avec lequel il effectue des tournées[9].

Il chante plusieurs airs du Chevalier de Saint-George, notamment dans l'opéra Le Nègre des Lumières[10]. Loup-Denis Elion est également interprète lors de la journée de commémoration nationale des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions, le samedi 18 mai 2008, cérémonie officielle qui se déroule au jardin du Luxembourg, à Paris, en présence du président de la République française[11].

Son nom apparait au générique du film Indigènes de Rachid Bouchareb, dans lequel il est choriste.

ThéâtreModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

DoublageModifier

RéférencesModifier

  1. Prisma Média, « Loup-Denis Elion - La biographie de Loup-Denis Elion avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 30 juin 2018)
  2. a et b « Loup-Denis Elion passe des Scènes de ménages à La Caverne », sur toutelatele.com, (consulté le 11 janvier 2012)
  3. « Le Comité de la claque secoue le PAF », sur toutelatele.com, (consulté le 11 janvier 2012)
  4. (en) Apparences sur l’Internet Movie Database
  5. « Nous ne sommes pas des saints », sur premiere.fr, Première (consulté le 11 janvier 2012)
  6. Enguérand Renault, « Scènes de ménages dépasse le 20 heures de France 2 », sur lefigaro.fr, (consulté le 11 janvier 2012)
  7. Olivier Bellamy, « Loup-Denis Elion en futur Chevalier de Saint-Georges », sur Radio Classique, (consulté le 11 janvier 2012)
  8. « Les Cris de Paris » (consulté le 11 janvier 2012)
  9. Isabelle Rovero, « Loup-Denis Elion aime les scènes », sur illustre.ch, L'Illustré (consulté le 11 janvier 2012)
  10. Liliane Prévost, Isabelle de Courtilles, Les Racines des musiques noires (lire en ligne)
  11. [PDF]Dossier de presse de la « Journée de commémoration nationale des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions », elysee.fr

Voir aussiModifier