Louise de Rohan

aristocrate française

Louise Gabrielle Julie de Rohan, née à Paris le et baptisée le suivant - morte à Chevilly le , est une aristocrate française, devenue princesse de Guéméné par mariage.

Fille ainée de Louise de Rohan, Charlotte-Louise par Nattier,1738

BiographieModifier

Elle est la fille du duc de Rohan-Rohan et de son épouse Anne-Geneviève de Lévis, et fait donc partie de l'illustre Maison de Rohan. Son père jouissait du prédicat d'altesse. Sa mère est la fille unique de Madame de Ventadour.

Elle est la sœur de Louise-Françoise, duchesse de La Meilleraye (mariée à un petit-fils d'Hortense Mancini et ancêtre du prince Albert II de Monaco et de ses sœurs), de Jules, prince de Soubise et de Marie-Isabelle, duchesse de Tallard, gouvernante des enfants de France. Son oncle est l'archevêque de Strasbourg, le cardinal de Rohan, grand aumônier de France, commandeur du Saint-Esprit en 1713.

Louise de Rohan est fiancée à son cousin Hercule-Mériadec, prince de Guéméné, fils et héritier de Charles III, prince de Guéméné et de son épouse, née Charlotte Élisabeth de Cochefilet. Le mariage est célébré le à l'abbaye de Jouarre, dont sa sœur aînée, Charlotte-Armande, est alors abbesse.

Le , la princesse de Guéméné présente sa fille Charlotte-Louise (1722-1786), au roi Louis XV et à la reine Marie Leszczyńska, au château de Fontainebleau. Deux jours plus tard, Charlotte Louise épouse le prince italien Masserano (francisé en prince de Masseran), ambassadeur d'Espagne à Londres. Son portrait par Jean-Marc Nattier est de cette année là. Il est conservé au Château de Versailles.

Elle meurt à Chevilly, le .

Elle possédait le manoir de Launay, acquis en 1747.

DescendanceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Connue avant son mariage comme Mademoiselle de Rohan ou Mademoiselle de Guéméné

BibliographieModifier