Louisa Durrell

Louisa Florence Durrell (née Dixie ; ), est principalement connue pour être la mère du romancier Lawrence Durrell et du naturaliste et écrivain Gerald Durrell. Sa fille Margaret Durrell est également l'auteur d'un livre publié à titre posthume. Louisa Durrell est un personnage important de la "Trilogie de Corfou", ensemble de trois volumes écrits par Gerald et qui évoque sur un ton humoristique les années passées par la famille dans l'île grecque de Corfou, de 1935 à 1939.

Louisa Dixie Durrell
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Roorkee (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
BournemouthVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
George Dixie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants

BiographieModifier

Louisa Florence Dixie naît dans une famille protestante anglo-irlandaise, à Roorkee, en Inde, où sa famille s'est installée à l'époque du Raj britannique. Son père, George Dixie, est comptable, chef de bureau à la Fonderie du Canal du Gange [1].

C'est en Inde qu'elle rencontre et épouse Lawrence Samuel Durrell, un ingénieur anglais également né en Inde. Ensemble, ils parcourent le pays dans le cadre des activités professionnelles de Lawrence.

Le couple a trois fils et deux filles dont l'une, Margery Ruth (1915-16), meurt en bas âge de la diphtérie [2]. Les autres enfants sont Lawrence (Larry), Leslie, Margaret (Margo) et Gerald (Gerry). Louisa est alors décrite comme une mère anxieuse, qui évite la fréquentation de la société et se concentre sur l'éducation de ses enfants [3].

Louisa s'intéresse particulièrement au spiritisme et la cuisine. Elle se distingue par sa proximité avec les Indiens, inhabituelle chez les colons. Elle espère ainsi acquérir des connaissances sur le spiritisme et la cuisine indienne. En cela, elle ne respecte pas les conceptions de son temps sur la ségrégation sociale.

Son mari meurt en 1928 à Dalhousie, en Inde [4]. Elle est alors âgée de 42 ans. Elle décide de partir pour l'Angleterre avec sa famille et quitte l'Inde dans des conditions difficiles. La famille s'installe à Bournemouth, sur la côte méridionale du Dorset, en 1932 [5]. Elle y fait l'acquisition d'une maison qu'elle nomme Dixie Lodge [6].

Elle déménage à nouveau, en 1935, à la suite de son fils aîné, Lawrence, et de l'épouse de celui-ci, Nancy, sur l'île de Corfou, emmenant ses autres enfants avec elle. Son plus jeune fils, le futur naturaliste Gerald, écrira des mémoires sur cette période heureuse de son enfance, marquée par la richesse de la faune et de la flore que lui fait découvrir le naturaliste gréco-britannique Theodore Stephanides. Il campe de Louisa un portrait attachant en mère de famille bienveillante et attentionnée mais légèrement excentrique dans sa Trilogie de Corfou: Ma famille et autres animaux (1956), Oiseaux, bêtes et parents (1969), et Le jardin des dieux (1978).

En juin 1939, avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Louisa retourne en Angleterre. Après la guerre, elle vit tantôt avec sa fille Margaret, qui tient pension à Bournemouth, tantôt avec Gerald dans sa résidence du zoo de Jersey, fondé grâce aux profits tirés de ses livres.

Louisa meurt à Bournemouth en 1964, à l'âge de 78 ans.

Représentation dans les médiasModifier

La trilogie de Gerald Durrell est adaptée à plusieurs reprises, sous forme de séries télévisées et radiophoniques britanniques. Louisa est incarnée par Hannah Gordon dans la série télévisée de 1987 de la BBC, My Family and Other Animals ; par Imelda Staunton dans l'adaptation 2005 de la BBC; par Celia Imrie dans la comédie dramatique en deux parties de la BBC Radio en 2010; et par Keeley Hawes dans celle d'ITV (2016-2019) : The Durrells .

RéférencesModifier

  1. Douglas Botting, Gerald Durrell: The Authorised Biography (Text Only), London, Harper Collins Publishers, , 4 p. (ISBN 0006387306)
  2. (en) « Margery Ruth Durrell (1915-1916) - Find A Grave... », www.findagrave.com (consulté le 9 septembre 2020)
  3. (en) Rony Alfandary, A Psychoanalytic Study of Lawrence Durrell’s The Alexandria Quartet: Exile and Return, Routledge, (ISBN 9780429782398, lire en ligne)
  4. Anna Lillios, Lawrence Durrell and the Greek World, Danvers, MA, Rosemont Publishing & Printing Corp., , 38 p. (ISBN 1575910764)
  5. Douglas Botting, Gerald Durrell: The Authorised Biography, HarperCollins, (ISBN 0-00-255660-X)
  6. (en) Joanna Hodgkin, Amateurs In Eden: The Story of a Bohemian Marriage: Nancy and Lawrence Durrell, Little, Brown Book Group, (ISBN 9780748131099, lire en ligne)