Ouvrir le menu principal

Louis de Montbéliard

comte de Montbéliard et de Ferrette
Louis de Montbéliard
Titres de noblesse
Comte de Montbéliard
-
Successeur
Comte de Ferrette
-
Successeur
Biographie
Naissance
Vers ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Entre et ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Richwin de Charpeigne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Mathilde d'Eguisheim (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Enfants
Thierry Ier de Montbéliard
Mathilde de Mousson (d)
Frédéric de Montbéliard
Béatrice de Mousson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Louis de Scarpone ou de Mousson, né vers 1015, mort entre 1071 et 1076, fut comte de Montbéliard, d’Altkirch et de Ferrette (ce qui fait que certains auteurs le qualifient de comte de Sundgau) et par son mariage comte de Bar et seigneur de Mousson[1].

Sommaire

BiographieModifier

Sophie et sa sœur Béatrice, filles de Frédéric II, duc de Haute-Lotharingie, avaient été recueillies en 1033 par leur tante maternelle, Gisèle de Souabe, femme de l’empereur germanique Conrad II le Salique. La Lorraine (ou Haute-Lotharingie) avait été confiée au comte de Verdun Gothelon Ier, mais l’empereur voulant renforcer son influence face à la maison de Verdun qui ne tarda pas à montrer des signes d’agitation, maria sa nièce Sophie à Louis en 1038. Ce mariage lui apporta le comté de Bar et la seigneurie de Mousson.

Un peu plus tard, en 1042, l’empereur lui donna les comtés de Montbéliard, d’Altkirch et de Ferrette. En 1044, il combattit avec succès Renaud Ier, comte de Bourgogne qui s’était révolté contre l’empereur, avec le comte Gérold de Genève[2].

En 1047, le duc de Lorraine Godefroy II s’était révolté et avait été vaincu. La Lorraine, confisquée, avait été donnée à Adalbert d’Alsace, puis à Gérard d’Alsace, qui mourut en 1070. Parce que son épouse était fille des premiers ducs de Lorraine, Louis revendiqua le duché, mais l’empereur Henri IV trancha en faveur de Thierry II, le fils de Gérard. Ce différend fut à l’origine de la rivalité entre les comtes de Bar et les ducs de Lorraine, rivalité qui ne disparaîtra qu’en 1420, avec René d’Anjou, Isabelle Ire de Lorraine et l’union des deux maisons.

Louis mourut peu de temps après.

FamilleModifier

AscendanceModifier

Il était fils de Richwin, comte de Scarpone et de Mathilde d’Eguisheim, sœur du pape Léon IX.

Mariage et descendanceModifier

De son épouse Sophie de Bar, il avait eu :

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Charles Cawley, « Bar », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le 9 février 2016).
  2. Acte de janvier 1045 publiés dans le Régeste genevois (1866), côte REG 0/0/1/198, que l'on peut consulter en ligne dans le Répertoire chronologique des sources sur le site digi-archives.org de la Fondation des Archives historiques de l'Abbaye de Saint-Maurice (Suisse) - (Lire en ligne).