Louis de Lorraine (1641-1718)

comte d'Armagnac

Louis de Lorraine (), comte d'Armagnac à la mort de son père en 1666. Grand écuyer de France, est issu d'une branche cadette de la maison de Guise, elle-même branche cadette et française de la Maison souveraine de Lorraine.

Louis de Lorraine
Image dans Infobox.
Fonction
Grand écuyer de France
-
Titres de noblesse
Comte d'Armagnac
-
Prédécesseur
Successeur
Comte de Brionne (d)
-
Prédécesseur
Successeur
Baron de Lambesc
-
Prédécesseur
Prince de Lambesc
-
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Catherine de Neufville de Villeroy (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Marie de Lorraine
Camille de Lorraine-Harcourt-Armagnac (d)
Françoise de Lorraine-Harcourt-Armagnac (d)
Armande de Lorraine-Harcourt-Armagnac (d)
Philippe de Lorraine-Harcourt-Armagnac (d)
Isabelle de Lorraine-Harcourt-Armagnac (d)
Annas Marie de Lorraine-Harcourt-Armagnac (d)
Marguerite de Lorraine-Harcourt-Armagnac (d)
Louis Alphonse de Lorraine
Henri de Lorraine
François-Armand de Lorraine
Charles de Lorraine
Charlotte de Lorraine
Marguerite de Lorraine-Harcourt-Armagnac (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Armoiries Lorraine-Harcourt.svg
blason

BiographieModifier

Louis de Lorraine naît à Paris le . Il est le fils de Henri de Lorraine, comte d'Armagnac et de son épouse Marguerite Philippe du Cambout[1]. Son frère cadet, Philippe, chevalier de Lorraine, est le favori de « Monsieur », Philippe d'Orléans, frère cadet de Louis XIV.

Il sert dans les armées du Roi Louis XIV dès l'âge de seize ans, au siège de Tournai, au siège de Douai, au siège de Lille, à la campagne de Franche-Comté, puis à la guerre de Hollande.

Ayant toutes les manières d'un grand seigneur, il jouit au long de sa carrière de la confiance du Roi Louis XIV.

Il est, comme son père avant lui, Grand écuyer de France, l'un des Grands offices de la couronne de France et membre de la Maison du Roi. À sa mort, son office, ainsi que l'appellation Monsieur le Grand sont repris par son fils Charles de Lorraine (à la mort de Charles, l'office passe au petit-fils de Louis, le prince de Lambesc).

À la mort de son père en 1666, Louis de Lorraine hérite du titre de comte d'Armagnac qui, bien qu'il évoque la puissante Maison d'Armagnac, n'était pas accompagné par les vastes possessions et l'autorité dont jouissaient, au Moyen Âge, les Comtes d'Armagnac.

Il épouse Catherine de Neufville, fille cadette de Nicolas de Neufville, duc de Villeroy, qui avait été le gouverneur du jeune Louis XIV. Son épouse est également la sœur du François de Neufville de Villeroy, le futur gouverneur de Louis XV. De cette union naissent 14 enfants, dont quatre seulement auront une descendance.

Vers 1676, il fait construire, à Paris, l'hôtel d'Armagnac (dit aussi de Brionne)[2].

A la fin de sa vie, il fait de fréquents séjours à l'abbaye de Royaumont, dont son fils est abbé. Il y meurt et y est enterré[1], près d'Asnières-sur-Oise dans le Val-d'Oise, à environ 30 km au nord de Paris. À ses côtés, reposent son père et son fils, François Armand de Lorraine.

DistinctionsModifier

Mariage et descendanceModifier

Il épouse à Paris le 7 octobre 1660 Catherine de Neufville, fille de Nicolas de Neufville, 1er duc de Villeroy, pair de France, maréchal de France, et de Madeleine de Blanchefort Créquy. Elle fut dame du Palais de la Reine et mourut le 25 décembre 1707. Dont quatorze enfants :

  1. Henri de Lorraine, comte de Brionne, (), il épouse Marie Madeleine d'Épinay, dont descendance ; son arrière-petite-fille Joséphine de Lorraine est la grand-mère de Charles-Albert de Sardaigne, il est donc l'un des ancêtres de la Maison de Savoie ;
  2. Marguerite de Lorraine (), elle épouse à Versailles le Nuno Álvares Pereira de Melo, 1er duc de Cadaval, dont descendance ;
  3. Françoise de Lorraine () meurt jeune ;
  4. François Armand de Lorraine, dit le « chevalier de Lorraine » (), abbé de Royaumont , évêque de Bayeux ;
  5. Camille de Lorraine, comte de Chamilly, maréchal de camp, (), il meurt célibataire au château de Lunéville ;
  6. Armande de Lorraine (–1681), morte jeune ;
  7. Isabelle de Lorraine (), morte jeune ;
  8. Philippe de Lorraine (–1677), mort jeune ;
  9. Marie de Lorraine () elle épouse le 13 juin 1688 Antonio Ier, prince de Monaco. De cette union naît notamment Louise Hippolyte Grimaldi, princesse suo jure de Monaco dont descendent les actuels princes souverains de Monaco ;
  10. Louis Alphonse de Lorraine, bailli de l'Ordre de Malte, bailli d'Armagnac dit le « bailli de Lorraine » () jamais marié, il est tué à la bataille navale de Vélez-Málaga ;
  11. Charlotte de Lorraine, Mademoiselle d'Armagnac, dite Mlle d'Armagnac (), jamais mariée ;
  12. François Louis Anne Marie de Lorraine, abbé de l'abbaye de La Chaise Dieu (), meurt à Monaco ;
  13. Marguerite de Lorraine (), morte jeune ;
  14. Charles de Lorraine, comte d'Armagnac, lieutenant général des armées du Roi, grand écuyer de France (), il épouse Françoise-Adélaïde de Noailles, fille d'Adrien Maurice de Noailles, duc de Noailles, sans descendance[3].

AscendanceModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Claude de Lorraine, duc de Guise
 
 
 
 
 
 
 
8. René de Lorraine, marquis d'Elbeuf
Oncle maternel de Marie, reine des Écossais
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Antoinette de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
4. Charles de Lorraine, duc d'Elbeuf
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Claude de Rieux, comte d'Harcourt
 
 
 
 
 
 
 
9. Louise de Rieux
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Suzanne de Bourbon-Montpensier
 
 
 
 
 
 
 
2. Henri de Lorraine, comte d'Harcourt
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Philippe de Chabot, comte de Charny
 
 
 
 
 
 
 
10. Léonore de Chabot, comte de Charny
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21. Françoise de Longwy
 
 
 
 
 
 
 
5. Marguerite de Chabot
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. Joachim de Rye
 
 
 
 
 
 
 
11. Françoise de Longwy-Rye
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Antoinette de Longwy
 
 
 
 
 
 
 
1. Louis de Lorraine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. René du Cambout
 
 
 
 
 
 
 
12. François du Cambout
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
25. Françoise Baye
 
 
 
 
 
 
 
6. Charles du Cambout
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26. Louis du Plessis, seigneur de Beçay
 
 
 
 
 
 
 
13. Louise du Plessis, dame de Beçay
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27. Françoise de Rochechouart
 
 
 
 
 
 
 
3. Marguerite Philippe du Cambout
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. -
 
 
 
 
 
 
 
14. Charles de Beurges, seigneur de Seury
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. -
 
 
 
 
 
 
 
7. Philippe de Beurges, dame de Seury
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. -
 
 
 
 
 
 
 
15. Jeanne de Lescoët, dame de Mogulaye
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31. -
 
 
 
 
 
 

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Leo van de Pas, « Louis de Lorraine, Count of Armagnac », Genealogics .org (consulté le ).
  2. Berty 1866, p. 282.
  3. Georges Poull, La Maison ducale de Lorraine, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, , 592 p. (ISBN 2-86480-517-0), p. 446-449

BibliographieModifier

Articles connexesModifier