Louis de Grandmaison (1864-1940)

archiviste et historien français

Louis-Joseph-Armand Loizeau de Grandmaison, né le à Tours, mort le à Tours, est un archiviste et historien français[1].

BiographieModifier

 
Caisse d'épargne de Tours - Conseil des directeurs en 1933.

Fils de Charles de Grandmaison et d'Aurélie Thiou, élève au collège Saint-Grégoire de Tours, puis de l'École des chartes où il obtient le diplôme d'archiviste paléographe en 1887, il est archiviste départemental d'Indre-et-Loire de 1894 à 1906.

Il préside le conseil d'administration de la Mutuelle d'Indre-et-Loire contre l'incendie, le conseil des directeurs de la Caisse d'épargne de Tours et la Conférence des caisses d'épargne de l'Ouest. Il est par ailleurs vice-président du Comité d'inspection de la Bibliothèque de Tours et président du conseil central de Tours de la Société Saint-Vincent-de-Paul.

De 1904 à 1910, puis de 1938 à 1940, il est président de la Société archéologique de Touraine.

Il meurt le à Tours à l'âge de 76 ans.

DécorationsModifier

  

ŒuvresModifier

  • 1898 : En territoire militaire - L’expansion française au Tonkin, Plon (prix Auguste-Furtado en 1899)
  • 1936 : Mémoires de Marie du Bois, Paris-Vendôme (prix d'Académie)

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Georges Collon, « Louis de Grandmaison (1864-1940) », Bibliothèque de l'École des chartes,‎ , p. 365-369 (lire en ligne).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier