Ouvrir le menu principal

Louis Richard (missionnaire)

(missionnaire)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richard et Louis Richard (homonymie).
Louis Richard
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Le père Louis Toussaint Richard, né le à Vritz et mort assassiné le près de Ghadames, est un missionnaire français, membre des pères blancs.

Sommaire

BiographieModifier

Le cardinal Lavigerie, après le meurtre des Pères Bouchard, Ménoret et Paulmier, tués par leurs guides en 1876 dans le Sahara, décide d'y envoyer de nouveaux missionnaires en empruntant la route à l'Est du Hoggar, censée être moins dangereuse.

Ainsi, en 1880, parti de Ghadamès avec un compagnon, le père Kermabon, Richard parcourt le pays des Azdjer et sans difficulté, atteint l'oued Tikkamalt[1]. Après cinquante-six jours de voyage, les deux hommes regagnent Ghadamès par le lac Menghough[2] et Timassinin et rapportent de nombreux renseignements politiques et géographiques.

Richard, pensant avoir lié une grande amitié avec les Touaregs, décide alors de fonder une mission à Ghat (Libye). Excellent cavalier, médecin réputé, parlant l'arabe et habillé du burnous, il part confiant, en décembre 1881, avec deux nouveaux compagnons, les pères Gaspard Morat et Alexis Pouplard, par la route du Sud. Ils sont rapidement assassinés dans des circonstances restées mystérieuses à quelques kilomètres de Ghadamès. Leurs restes ne seront découverts qu'en 1893 par Fernand Foureau.

TravauxModifier

  • Journal des route du P. Richard des Pères Blancs chez les Touareg Ajjer (1880), Travaux de l'institut de Recherches Sahariennes, 1948, p. 3-5

BibliographieModifier

  • P. Vuillot, L'exploration du Sahara, 1895, p. 164-172 et 201-203
  • J. Mercier, La Société des Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs), 1935
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.1, Afrique, CTHS, 1988, p. 281-282  
  • Jean Dubief, L'Ajjer, Sahara central, 1999, p. 100

Notes et référencesModifier

  1. Nommé Tikhammar sur les cartes du XIXe ou Tighemmar, dunom d'un affluent de la rive droite de I’Igharghar, au Sud de la Tassili des Ajjer, il ne semble plus y avoir de nomination de nos jours à cet emplacement. (Voir Essai de transcription méthodique des noms de lieux Touareg)
  2. Le lac, situé à l'emplacement 26.2495974 de latitude et 9.3329814 de longitude, est aujourd'hui entièrement asséché.