Louis Puech (rugby à XV)

joueur français de rugby à XV
Louis Puech

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Louis Gabriel Marie Joseph Puech
Naissance
à Gorses (France)
Décès (à 81 ans)
à Toulouse (France)
Taille 1,81 m (5 11)
Surnom Lugubre
Poste Deuxième ligne
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
0000-1924
1925-1930
Stade toulousain
AS Montferrand

52 (70)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1920-1921 France5 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Louis Puech, né le à Gorses dans le Lot et mort le à Toulouse, est un joueur français de rugby à XV évoluant au poste de deuxième ligne.

BiographieModifier

 
Louis Puech est assis au milieu au 2e rang avec l'équipe de l'ASM en 1925.

Louis Puech est le fils de Guy Léon Puech, notaire à Gorses, et de Marie - Louise Lascombes de Laroussilhe[1]. Il est de formation de notaire comme son père. Il est le petit - neveu de l'écrivain quercynois Ferdinand de Laroussilhe. A 19 ans, il s'engage dans l'infanterie pour participer volontairement à la Grande Guerre. [2]. Il joue avec le Stade toulousain jusqu'en 1924, puis à l'AS Montferrand de 1925 à 1930. Il est de la première équipe de France reconstituée après la Grande Guerre et vainqueur à Dublin, en 1920, pour la première victoire française dans le Tournoi. Il totalise cinq sélections, trois en 1920 (Écosse, Angleterre, Irlande) et deux en 1921 (Angleterre et Irlande). Sa carte d'international porte le numéro 121. Il participe le avec le Stade toulousain à un match de prestige, en compagnie de Philippe Struxiano, contre l'équipe des États-Unis, sacrés champions olympiques quelques jours auparavant à Anvers. À Toulouse, il évolue en deuxième ligne. Il est champion de France en 1922, après avoir perdu en 1921, la finale de Béziers. Puis, il part à l'AS Montferrand, dont il est le capitaine[3], avec laquelle il devient champion de France Honneur en 1925 aux côtés de Michel Boucheron et de Joseph Marmayou.

Il prend sa retraite de joueur en 1930 et repart à Toulouse. Il est élu membre du comité directeur du Stade toulousain le . Il est officiellement le premier président du Stade toulousain rugby, formule moderne, élu le . Il assure la présidence du club dans une période faste pour Toulouse qui retrouve toutes ses couleurs. Les Rouge et Noir renouent avec les titres : l'équipe première remporte la coupe de France en 1946 et 1947. Elle est championne de France en 1947. Malgré les succès, il garde un visage triste, ne sourit jamais. Ses joueurs, affectueusement irrespectueux, l'avaient surnommé Lugubre. Il reste président du Stade toulousain jusqu'en 1951.

PalmarèsModifier

En tant que joueurModifier

En tant que présidentModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Généalogie de Louis, Gabriel, Marie Joseph PUECH », sur Geneanet (consulté le )
  2. « Lot. Louis Puech, enfant du pays et légende du rugby méconnue », sur actu.fr (consulté le )
  3. « Louis Puech », sur cybervulcans.net (consulté le ).

Liens externesModifier