Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Ier.
Louis Ier de Sancerre, Reproduction des vitraux de la cathédrale de Chartres.
Blason Maison de Sancerre.svg

Louis Ier de Sancerre (vers 1207 - 1267), comte de Sancerre, fils du comte Guillaume Ier et de Denise de Déols (qui veuve d'André de Chauvigny se remaria avec son père).

Résumé de sa vieModifier

Louis Ier hérite du titre de comte de Sancerre à la mort de son père en Asie mineure. En 1223, il épouse en premières noces, une nièce de sa belle-mère Eustachie, Blanche de Courtenay (1217 - ), dame de Bléneau[1] et de Malicorne[2], fille de Robert Ier (1168-1239), seigneur de Champignelles-en-Puisaye. Devenu veuf en 1240, il se marie en 1250 avec Isabelle de Mayenne, fille de Juhel III, seigneur de Mayenne.

Louis et Blanche eurent trois enfants:

Détails de sa vieModifier

En 1226, il est présent au Concile de Bourges. En 1234, son cousin et suzerain Thibaut IV, comte de Champagne, vendît les hommages de Sancerre, mais aussi de Blois, à Louis IX. Louis Ier et ses successeurs au Comté de Sancerre deviennent alors vassaux directs des rois de France. Il se serait engagé le 1er septembre 1238 pour la Sixième croisade[3].

En 1254, le comte de Sancerre inflige une amende à Geoffroy de Vailly qui n'a pas répondu à une sommation de comparaître en sa cour à propos d'un fief mouvant du roi de France. Louis Ier de Sancerre lui réclame l'énorme somme de 4000 marcs d'argent, plus des terres rapportant 500 livres par an[4].

Il fait l'acquisition de la baronnie de Charenton de Guillaume de Courtenay, seigneur de Champignelle, auquel il délaissa en échange, la terre de la Ferté-Loupière ; ces deux seigneurs plaident ensemble au Parlement pour raison de cet échange en 1266[5],[6].

Il se voit offrir la seigneurie de Meillant par son « demi frère » Guillaume de Chauvigny ca 1188-1233[7].


Notes et référencesModifier

  1. courtenay champignelles
  2. Généalogie Famille de Carné
  3. http://racineshistoire.free.fr/DOC/PDF/Chronologie-des-Croisades.pdf
  4. http://www.sciences.univ-nantes.fr/info/perso/permanents/vailly/Genealogie/ appel.html
  5. Monnaies féodales de France, par Faustin Poey d'Avant, publié par Bureau de la Revue Numismatique Française, 1858
  6. Essai sur la numismatique bourbonnaise, par comte de Georges Soultrait, Jacques Hyacinthe Georges Richard Soultrait, Georges de Soultrait, publié par Rollin, 1858
  7. http://2beaujeu.free.fr/Meillant_seigneurs