Ouvrir le menu principal

Louis Ier de La Trémoille

Prince de Talmont

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Ier.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de La Trémoille.

Louis Ier de La Trémoille
Naissance vers 1429
Décès 1483 (à 54 ans)
Origine Drapeau du Poitou Poitou
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Conflits Guerre de Cent Ans
Guerre contre le duc de Bourgogne Charles le Téméraire
Faits d'armes Siège de Rouen
Conquête de Harfleur, Caen et Falaise
Distinctions Ordre de Saint-Michel
Famille Maison de La Trémoille
Blason fam FRA la Trémoille.svg
D'or, au chevron de gueules, accompagné de trois aiglettes d'azur becquées et membrées de gueules

Louis Ier de La Trémoille, seigneur de Sully, de Craon et de Châteauneuf-sur-Sarthe de 1446 à 1457, vicomte de Thouars et prince de Talmont, né vers 1429 et mort en 1483 au château de Bommiers, est un aristocrate et homme de guerre français du XVe siècle.

BiographieModifier

Fils aîné de Georges Ier de La Trémoille et de Catherine de l'Isle-Bouchard, Louis de la Trémoille descend de la puissante maison de La Trémoille.

Il succède à son père en 1446 et, le 22 août de cette même année, il épouse Marguerite d'Amboise, faisant entrer les titres de vicomte de Thouars et de prince de Talmont dans la famille de La Trémoille.

En 1449, sous le roi de France Charles VII, il assiste au siège de Rouen, à la conquête de Harfleur, Caen et Falaise.

Après la mort de Charles VII, Louis Ier se met au service du nouveau roi de France Louis XI.

Il est l'un des signataires du traité de Picquigny, le , mettant fin officiellement à la guerre de Cent Ans. Il participe à la guerre contre le duc de Bourgogne Charles le Téméraire.

En 1472, à la mort de Louis d'Amboise vicomte de Thouars, Louis XI donne la principauté de Talmont, avec les châtellenies d'Olonne, Curzon, Château-Gaultier (Grosbreuil) et de Bran et Brandois (Brem-sur-Mer) à Philippe de Commynes. En 1476, Louis de la Trémoille conteste cette donation et ses descendants obtiennent réparation en 1491 après jugement du parlement en 1486[1].

Il meurt début 1483 dans son château de Bommiers.

Mariages et descendanceModifier

Il épouse, le , Marguerite d'Amboise, fille de Louis d'Amboise et de Marie de Rieux, dont il eut[2] :

  1. Louis d'Anjou, en 1464, batard du Maine, seigneur de Mézières en Braine, fils naturel de Charles d'Anjou
  2. Guillaume de Rochefort, chancelier de France
  3. Jacques de Rochechouart, le , seigneur du Bourdet, fils de Geoffroy et d'Isabeau Brachet

Avec Jeanne de la Rue, il a un fils naturel, légitimé en janvier 1485 par lettres du roi Charles VIII[2] :

  • Jean, batard de La Trémoille, seigneur de la Breche, marié à Charlotte d'Autry, fille d'Olivier et de Catherine de Giverlay.

Notes et référencesModifier

  1. Joël Blanchard, p.119-121, « Philippe de Commynes » (consulté le 25 février 2019)
  2. a et b Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France Par Anselme de Sainte-Marie, Honoré Caille Du Fourny, 3e  éd., vol. 4, 1728 (p. 166-167, Breche p. 185)

AnnexesModifier

Sources et bibliographieModifier

  • Gérard Galand, Les seigneurs de Châteauneuf-sur-Sarthe en Anjou de 852 à 1791, Cheminements, 2005, (ISBN 2-84478-402-X)

Article connexeModifier