Louis Ier d'Orléans-Longueville

Louis Ier d'Orléans-Longueville est né en 1480 et est mort à Beaugency le [1], comte de Montgomery, comte de Tancarville, prince de Châtelaillon, vicomte d'Abbeville, marquis de Rothelin et comte de Neuchâtel par son mariage, Grand chambellan de France et gouverneur de Provence (Montgomery et Abbeville viennent des Harcourt par une union avec les Castille-Ponthieu-Alençon et Montgommey-Aumale ; Tancarville et Châtelaillon des Harcourt par une union avec les Melun eux-mêmes alliés aux Tancarville puis aux Parthenay : le tout venu de Marie d'Harcourt, sa grand-mère paternelle ; Rothelin est du chef de sa femme Jeanne de Bade-Hochberg)
Il est capitaine de la première compagnie des cent gentilshommes de la Maison du Roi[2].

Louis Ier d'Orléans-Longueville
Fonction
Connétable de France
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Fratrie
Conjoint
Enfants
Louis II d'Orléans-Longueville
Claude d'Orléans-Longueville (d)
François d'Orléans
Charlotte d'Orléans-Longueville (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Blason fr Orléans-Longueville (ancien).svg
blason

BiographieModifier

Fils cadet de François Ier de Longueville (le fils de Jean bâtard d'Orléans comte de Dunois et de Longueville, et de Marie d'Harcourt héritière de Montgomery, Melun, Tancarville, Parthenay et Châtelaillon) et d'Agnès de Savoie (belle-sœur de Louis XI). Il accède au titre de duc de Longueville après la mort, le 23 mai 1515, de sa nièce Renée d'Orléans, fille de François II d'Orléans-Longueville[1]. Il fut fait prisonnier par les Anglais à la Bataille de Guinegatte (1513) et profita de sa captivité à Londres pour négocier le mariage de Louis XII avec Marie Tudor qui amena le traité de paix.

Louis épousa en 1504 Jeanne de Hochberg (-1543), fille de Philippe de Hochberg (branche des margraves de Bade qui furent comtes de Neuchâtel et Valangin en Suisse et sires de Rothelin (Rötteln) en Bade), arrière-petite-fille du roi Charles VII et de Marie d'Anjou par sa mère Marie de Savoie (nièce d'Agnès ci-dessus et fille d'Amédée IX), et fut le père de :

Notes et référencesModifier

  1. a et b "Les sépultures de Marie d'Harcourt, femme du bâtard d'Orléans, de Jean, leur fils, et de François II et Louis Ier, ducs de Longueville, leurs petits-fils : testament inédit de Dunois et autres documents" par Louis Jarry, 1888, éd. (Orléans), p° 19-20
  2. Recueil sur les "Compagnies des cent gentilshommes ordinaires de la Maison du Roi, valets de chambre, mareschaux des logis, porte-arquebuses, prévosts des mareschaux, les privilèges des commençaux, les sergents d'armes, 1301-1800, p° 18