Louis Hillier

compositeur belge
Louis Hillier
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activité
Œuvres principales

Louis Hillier, né à Liège le et mort à Paris le , est un musicien franco-belge wallon.

BiographieModifier

Louis Hillier reste très connu en Belgique pour avoir composé en 1901, Le Chant des Wallons, choisi en 1998 comme hymne officiel de la Wallonie, sur des paroles de Théophile Bovy, père de la comédienne Berthe Bovy.

Il compose entre la fin de la Première Guerre mondiale et la fin des années 1920 une série de pièces représentées d'abord en Belgique, puis au théâtre des Belges de Paris, le théâtre Albert 1er, dirigé par son librettiste attitré Yoris d'Hanswick. Juste après la guerre, il est chef d'orchestre au Casino de Paris.

Quelques œuvresModifier

  • Serpentine pour violon et piano, dédiée à la violoniste Irma Sèthe et éditée en 1897[1].
  • Feue Palmyre : opérette-bouffe en 1 acte , livret Pierre d'Amor et Léo Diensis ; musique de Louis Hillier, 1904.
  • Les Sept baisers capitaux, sur un livret d'Yoris Hanswick et Paul de Wattyne. Création au théâtre Impérial le .
  • Celui qui tient la lampe, sur un livret d'Yoris Hanswick et M. Rex. Création au théâtre Albert 1er le
  • Je m'suis donnée, opérette en 3 actes, sur un livret d'Yoris Hanswick et Alfred Gragnon. Création à La Cigale le
  • Qui ? ou La Vierge des 4 Z'arts, comédie musicale en 3 actes. Livret et Lyrics de Léo Diensis. Création à la Gaîté Rochechouart le .
  • Coup double, livret de Barga et Marcellus, crée en au Théâtre de l’Horloge

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier