Louis Gougenot

ecclésiastique et homme de lettres français
Louis Gougenot
Greuze - Abbé Louis Gougenot.jpg
Portrait de l'abbé Gougenot, par Greuze (Musée des beaux-arts de Dijon)
Fonctions
Prieur commendataire
Prieuré Notre-Dame de Maintenay (d)
Abbé commendataire
Abbaye Saint-Pierre de Chezal-Benoît
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Georges Gougenot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Georges Gougenot de Croissy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Académie royale de peinture et de sculpture
Grand Conseil
Académie de peinture et de sculpture de Marseille (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Louis Gougenot (, Paris - , Paris) est un magistrat, ecclésiastique et homme de lettres français, protecteur des arts.

BiographieModifier

Fils de Georges Gougenot (1664-1748), seigneur de Croissy, écuyer et secrétaire des commandements du duc de Bourbon et tuteur onéraire du prince et de la princesse de Condé, il fut destiné tôt à la magistrature et débuta comme conseiller au Châtelet de Paris. Il devint prieur commendataire de Maintenay, abbé commendataire de Saint-Pierre de Chezal-Benoît et conseiller au Grand Conseil de France.

Il fut admis comme membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture et de l'Académie de peinture et de sculpture de Marseille.

Protecteur de Jean-Baptiste Greuze et de Jean-Baptiste Pigalle, il avait amené avec lui Greuze en Italie, lorsqu'il était encore jeune, et avait pris à ses frais tous les tableaux qu'il y avait peints. Il continua par la suite à le conseiller et à le financer, comme il le fit avec Pigalle.

Il fut entre autres le biographe officiel de Jean-Baptiste Oudry, de Robert Le Lorrain, de Coustou le jeune.

PublicationsModifier

 
Un tableau représentant le buste en bronze de l'abbé Gougenot, par Alexander Roslin.
  • Lettre sur la peinture, sculpture et architecture. A M.*** (1748)
  • Lettre sur la peinture, la sculpture et l'architecture. A M*** Seconde édition, revuë & augmentée de nouvelles Notes, & de réflexions sur les Tableaux de M. de Troy. (1749)
  • Description du Palais d'Orléans ou du Luxembourg accompagnée de Jugemens tant sur son architecture que sur les différentes curiosités qu'il renferme (1750)
  • Divers habillements suivant le costume d'Italie: dessinées d'après nature (1768)
  • Vie de Robert Le Lorrain
  • Vie de M. Galloche, Peintre et Chancelier de l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture
  • Vie de M. Oudry, peintre et professeur de l'Académie royale de Peinture et de Sculpture
  • Éloge de M. Coustou le Jeune
  • Éloge de Salle, avocat au Parlement, de l'Académie de Berlin
  • L'Exposition des tableaux du roi au Luxembourg en 1750
  • Mémoires inédits sur les membres de l'Académie royale de peinture et de sculpture

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  • « Gougenot (Louis) », dans Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, Paris, Administration du grand dictionnaire universel, 15 vol., 1863-1890 [détail des éditions].
  • Notice sur l'abbé Gougenot, Revue universelle des arts, 1855
  • Charles-Théodore Beauvais, Antoine-Alexandre Barbier, Biographie universelle classique: ou, Dictionnaire historique portatif, Volume 2, 1829
  • Nicolas-Toussaint Des Essarts, Les siècles littéraires de la France, Volume 3, 1800
  • Eustache-Marie Courtin, Encyclopédie moderne, ou Dictionnaire abrégé des hommes et des choses, des sciences, des lettres et des arts: avec l'indication des ouvrages où les divers sujets sont développés et approfondis, Volume 12, 1829
  • Mémoires secrets de Bachaumont de 1762 à 1787, Volume 3
  • Le nécrologe des hommes célèbres de France, 1768

BibliographieModifier

  • Paul Lacroix, « Nécrologie des artistes et des curieux 1765 à 1782 : L'abbé Gougenot, amateur », Revue universelle des arts, t. 12,‎ 1860-1861, p. 174-177 (lire en ligne)
  • Hélène Guicharnaud, « Un collectionneur parisien, ami de Greuze et de Pigalle », Gazette des Beaux-Arts, juillet-, p. 1-74.

Liens externesModifier